lundi matin square victoria

Square victoria, 7h30..lundi matin brumeux..je suis passé par là cent fois sans autre préoccupation que penser à la semaine qui débute en répétant machinalement les mêmes gestes…tout à coup le temps s’arrête et le soleil perce la grisaille…je t’aperçois et c’est un arrêt sur image. ..le temps est figé, les gens ont disparu, il n’y a plus que toi et moi…mon cœur bat la chamade, les coquelicots fleurissent dans mon ventre, square victoria est une plage à marée basse ou l’on aperçoit coquillages et étoiles de mer…je te regarde et je sens déjà l’ivresse de nos nuits d’amour, nos premiers matins au bord de la mer…je te chanterai des chansons espagnoles..je t’emmènerai sur tous les océans, à travers les contrées sauvages, les steppes Europe centrale centrale et les paysages himalayens…jusqu’au confins de la chine…nous boirons du vin de prune sous les cerisiers au japon et nous nous laisserons bercer sur des jonques dans le delta du mekong
Merci à la belle blonde de square, avec son sourire monalisesque et ses courbes cotonneuses…qui m’a fait voyager le temps d’un café

El Mato,