Monde

Premier tour de la présidentielle en France

A man with his son holds the ballot paper before voting for the first-round presidential election at a polling station in Paris, Sunday, April 23, 2017. French voters are casting ballots for their next president in an unusually close first-round election Sunday, after a campaign dominated by concerns about jobs and immigration and clouded by security fears following a recent attack on police guarding the Champs-Elysees in Paris. (AP Photo/Emilio Morenatti) Photo: The Associated Press

Les Français sont appelés aux urnes dimanche à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle. Le deuxième tour aura lieu le 7 mai.

L’élection française de 2017 connaît de nombreux revirements, à commencer par la décision, en décembre, du président sortant François Hollande de ne pas briguer sa propre succession.

Puis, les politiciens considérés favoris ont perdu aux primaires. Chez les socialistes, celui qui fut premier ministre de M. Hollande de mars 2014 à décembre 2016, Manuel Valls, a perdu contre Benoît Hamon. Du côté de la droite conventionnelle, Alain Juppé et l’ancien président Nicolas Sarkozy ont connu l’échec.

La campagne présidentielle s’est poursuivie sur fond de scandales, notamment avec le « Penelopegate ».

Le candidat de la droite conventionnelle, François Fillon, et sa femme ont été mis en examen concernant de présumés emplois fictifs. M. Fillon a été notamment accusé de détournement de fonds.

La candidate du Front national, Marine Le Pen, est aussi soupçonnée d’avoir utilisé des aides parlementaires rémunérés par l’Union européenne (UE) pour travailler au profit de son parti. Mme Le Pen a refusé de rencontrer la justice, invoquant l’immunité parlementaire dont elle jouit.

Fin mars, le candidat de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a créé la surprise après une spectaculaire percée dans les intentions de vote.

Au total, 11 candidats officiels se présentent pour diriger la France. Voici un aperçu des cinq principaux candidats:

François Fillon

  • Âgé de 63 ans, cinq enfants, avocat de formation
  • Parti : Les Républicains
  • Premier ministre sous Nicolas Sarkozy (2007-2012)
  • Fervent catholique, François Fillon n’exclut pas une participation à son gouvernement du mouvement «Sens commun» issu de «La Manif pour tous», qui s’était mobilisé contre la légalisation du mariage entre conjoints du même sexe.
  • Slogan: «Le courage de la vérité», «Une volonté pour la France»

Principaux engagements:

  • Économiser 100 milliards d’euros en cinq ans
  • Supprimer 500 000 postes de fonctionnaires
  • Reporter l’âge de la retraite à 65 ans
  • Abolir la semaine de travail de 35 heures par semaine
  • Réduire l’immigration
  • Instaurer un uniforme à l’école
  • Interdire l’adoption plénière aux couples homosexuels
  • Durcir les peines en cas de crimes, dont abaisser la majorité pénale à 16 ans

—–

Benoît Hamon

Âgé de 49 ans, deux enfants, licence en histoire, assistant parlementaire

  • Parti : Parti socialiste (PS)
  • Ministre dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Valls de mai 2012 à août 2014.
  • Slogan: «Faire battre le coeur de la France»

Principaux engagements:

  • Instaurer une 6e République
  • Promet un revenu universel pour ceux qui gagnent moins de 2 200 euros nets par mois
  • Augmenter le salaire minimum
  • Rejet de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG)
  • Consacrer 2 pour cent du PIB à la défense
  • Rendre l’école obligatoire à 3 ans (plutôt qu’à 6 ans)
  • Prioriser l’environnement
  • Légaliser la consommation de cannabis

—–

Marine Le Pen

  • Âgée de 48 ans, trois enfants, avocate
  • Parti : Front national (FN)

Principaux engagements:

  • Tenir un référendum sur la sortie de la France de l’Union européenne
  • Abandon de l’euro pour revenir au franc
  • Réduire l’immigration
  • La nationalité française sera acquise par filiation ou naturalisation seulement
  • Lutter contre l’islamisme
  • Abroger la loi sur le mariage de conjoints de même sexe
  • Rétablir l’âge de la retraite à 60 ans
  • Abaisser le nombre de députés à 300 (contre 577 aujourd’hui)
  • Soutenir l’industrie française du nucléaire

—–

Emmanuel Macron

  • Âgé de 39 ans, pas d’enfants, fonctionnaire et banquier
  • Parti : En Marche!
  • Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement de Manuel Valls, d’août 2014 à août 2016
  • Slogan: « La France doit être une chance pour tous »

Principaux engagements:

  • Investissement de 50 milliards d’euros sur cinq ans, dont 15 milliards pour la transition énergétique et écologique
  • Baisser l’impôt sur les sociétés de 33,3 pour cent à 25 pour cent
  • Veut un budget de la zone euro voté par un Parlement de la zone euro
  • En faveur de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG)
  • Ajout de 10 000 postes de policiers et de gendarmes
  • Allouer 2 pour cent du PIB à la défense
  • Seul candidat à se réclamer au centre de l’échiquier politique. Il se dit ni de droite, ni de gauche.

—–

Jean-Luc Mélenchon

  • Âgé de 66 ans, un enfant, licence de philosophie, journaliste
  • Parti : La France insoumise
  • Ministre délégué à l’Enseignement professionnel dans le gouvernement de Lionel Jospin de 27 mars 2000 au 6 mai 2002.
  • Slogan: «La force du peuple»

Principaux engagements:

  • Instaurer une 6e République
  • N’exclut pas de quitter l’Union européenne
  • Investir 100 milliards d’euros pour relancer l’activité économique
  • Refus des traités internationaux de libre-échange, dont l’AECG
  • Imposer une taxe sur le carbone pour les importations
  • Vise 100 pour cent d’énergies renouvelables d’ici 2050, avec sortie complète du nucléaire
  • Légaliser la consommation de cannabis

—–

Les autres candidats:

  • Nathalie Arthaud
  • François Asselineau
  • Jacques Cheminade
  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Jean Lassalle
  • Philippe Poutou

 

Articles récents du même sujet