Monde

Attentat de Manchester: «Il n’y a pas un pays qui peut anticiper»

Attentat de Manchester: «Il n’y a pas un pays qui peut anticiper»
Photo: Emilio Morenatti/Associated PressA British flag is seen next to flowers after a vigil in Albert Square, Manchester, England, Tuesday May 23, 2017, the day after the suicide attack at an Ariana Grande concert that left 22 people dead as it ended on Monday night. (AP Photo/Emilio Morenatti)

Métro s’est entretenu avec James J.F. Forest, professeur expert en terrorisme et en sécurité internationale à l’Université du Massachusetts Lowell, au lendemain de l’attentat qui a fait au moins 22 morts à Manchester, en Angleterre.

Pensez-vous qu’EI soit responsable de l’attaque?
Ce genre d’attaque commise au hasard, avec de nombreuses victimes, a beaucoup de similarités avec d’autres attaques motivées par l’idéologie djihadiste du groupe armé État islamique, d’Al-Qaïda et d’autres groupes terroristes. Le responsable a pu s’en inspirer, ou encore avoir été formé et dirigé par un de ces groupes.

Quelles sont les motivations derrière cette attaque?
Généralement, ces attaques ont pour but de créer de la panique, de faire peur, de miner la confiance des citoyens envers leur gouvernement et de semer des divisions dans la société pour la rendre plus fragile et facile à contraindre par des actes ou des menaces de violence.

Pourquoi le Royaume-Uni a-t-il été la cible?
C’est un des pays occidentaux qui s’est rapidement levé pour lutter contre la menace terroriste. À l’image d’autres pays dans le monde, le Royaume-Uni tente d’empêcher les groupes terroristes d’atteindre leurs objectifs. Le fait que cette attaque survienne quelques semaines avant les élections générales en Grande-
Bretagne est également une forme de provocation.

Comment cela peut-il arriver si la sécurité est renforcée?
Il n’y a pas un pays dans le monde qui peut anticiper chaque attaque terroriste (ou autre acte criminel), et ce peu importe son niveau de protection. Les terroristes sont des humains, et les humains ont le don de savoir déjouer les obstacles qu’ils rencontrent sur leur chemin.

L’attaque de l’aréna de Manchester était-elle prévisible?
Pour le moment, nous ne connaissons pas suffisamment de détails sur cette attaque pour en venir à cette conclusion. Il faut d’abord savoir si le responsable avait un comportement qui pouvait laisser penser qu’il préparait ce type d’attaque. Et ensuite, s’il y avait ce genre d’indices, pourquoi ils ont été ignorés ou négligés.

Quelles conséquences découleront de cet attentat?
Le degré de sécurité est en général élevé dans ce genre d’événement public, donc je ne pense pas qu’on puisse en faire davantage. Sur le plan politique, il va y avoir des changements dans le discours public et dans la campagne pour les élections en juin. Jusqu’à maintenant, l’accent avait été mis sur les problèmes économiques et sociaux, mais les préoccupations concernant la sécurité deviendront certainement plus présentes.