Monde
16:26 24 octobre 2017

La Catalogne traînera Madrid devant les tribunaux

La Catalogne traînera Madrid devant les tribunaux
Photo: Manu FernandezManu Fernandez / The Associated Press

MADRID — Les dirigeants régionaux de la Catalogne ont l’intention de contester devant les tribunaux les décisions de Madrid, qui est sur le point d’ordonner la dissolution du Parlement catalan et la suspension de son autonomie pour mettre un frein au mouvement indépendantiste.

Un porte-parole de la région du nord-est de l’Espagne a confirmé que les dirigeants catalans feraient appel devant la Cour constitutionnelle et la Cour suprême pour remettre en cause la décision du premier ministre Mariano Rajoy de congédier le gouvernement catalan et de retirer les pouvoirs du Parlement régional.

Si le gouvernement régional ne gagne pas sa cause devant les plus hauts tribunaux espagnols, il se tournera vers la justice internationale, a ajouté Jordi Turull.

Le Sénat espagnol devrait approuver les plans de M. Rajoy vendredi, ce qui déclencherait un processus sans précédent pour punir les dirigeants catalans. Ces derniers sont accusés d’avoir violé la loi en tenant un référendum sur la sécession de la Catalogne et en prévoyant de déclarer l’indépendance.

En sortant de la rencontre hebdomadaire du cabinet, mardi, M. Turull a assuré que les Catalans réagiraient «de manière très solide» et qu’ils «épuiseraient tous les moyens internes avant de se tourner vers la justice internationale si nécessaire».

Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, a une dernière chance cette semaine de défendre sa cause devant les sénateurs et certains avancent qu’il pourrait le faire jeudi ou vendredi.

Mais M. Puigdemont pourrait causer la surprise en participant à une rencontre au Parlement régional à Barcelone, jeudi, où il pourrait déclarer l’indépendance.

D’autres suggèrent qu’il pourrait convoquer des élections anticipées pour éviter l’intervention de Madrid. Le fait de déclencher des élections signifierait que la Catalogne serait disposée à retourner dans le giron espagnol et à respecter les lois, plutôt que de déclarer l’indépendance.

Le ministre espagnol de la Justice, Rafael Catala, a affirmé mardi que le président Puigdemont doit démontrer qu’il veut respecter les lois espagnoles et clarifier s’il a déclaré l’indépendance ou non dans son discours ambigu du 10 octobre.

Le discours faisait suite au référendum contesté du 1er octobre qui, selon le dirigeant catalan, lui donnait le mandat de déclarer l’indépendance.