Monde

Un infirmier allemand accusé de 97 meurtres

FILE - In this Feb. 26, 2015 file photo former nurse Niels Hoegel, accused of multiple murder and attempted murder of patients, covering his face with a file at the district court in Oldenburg, Germany. The German nurse already serving a life sentence for two murders has been indicted in nearly 100 more killings. News agency dpa said prosecutors in Oldenburg said Monday, Jan. 22, 2018 that they have charged Niels Hoegel with 97 counts of murder. (Carmen Jaspersen/dpa via AP, file) Photo: AP

BERLIN — Un infirmier allemand qui purge déjà une peine de prison à vie pour deux meurtres a été formellement accusé lundi en lien avec la mort de 97 autres patients.

Les meurtres auraient été commis au fil des ans dans deux hôpitaux du nord-ouest de l’Allemagne.

Des responsables avaient indiqué, en novembre dernier, que Niels Hoegel était soupçonné d’avoir tué plus de 100 patients au total. L’homme a travaillé dans une clinique d’Oldenbourg entre 1999 et 2002, puis dans la ville voisine de Delmenhorst entre 2003 et 2005.

Hoegel a écopé d’une peine de prison à vie en 2015 quand il a été reconnu coupable de deux meurtres et de deux tentatives de meurtre.

Pendant son procès, Hoegel avait admis avoir intentionnellement provoqué un arrêt cardiaque chez environ 90 patients à Delmenhorst, car il aimait pouvoir les réanimer. Il a ensuite reconnu avoir tué des patients à Oldenbourg.

Ces confessions ont incité les enquêteurs à procéder à des analyses toxicologiques chez des dizaines de patients morts dans ces deux hôpitaux, ce qui a mené aux nouvelles accusations. On ne sait pas exactement quand débutera le nouveau procès à Oldenbourg.

La police a dit que Hoegel aurait pu être neutralisé plus tôt, si les responsables n’avaient pas tant tardé à informer les responsables. Des accusations criminelles ont été déposées contre des employés des deux cliniques.

Articles récents du même sujet