Monde

Des employés d'Air France sont poivrés

Rédaction - The Associated Press

PARIS — Des policiers antiémeute français ont utilisé jeudi du gaz poivré pour disperser des employés mécontents du transporteur aérien Air France qui ont pris d’assaut un terminal de l’aéroport Charles-de-Gaulle, dans le cadre d’une querelle salariale qui a entraîné l’annulation de plusieurs vols.

Des centaines d’employés bruyants ont manifesté au siège social d’Air France à l’aéroport. Ils étaient munis de fusées éclairantes, de drapeaux français et d’écriteaux.

Une cinquantaine de manifestants sont entrés dans un terminal après avoir contourné les policiers. Ils ont manifesté à l’intérieur et fait du bruit avant de s’en aller.

Les manifestants réclament une hausse salariale de 6 pour cent.

Air France a prévenu que la moitié des vols long-courrier qui devaient décoller de Paris ont été annulés jeudi. Le quart des vols moyen-courrier ont été cloués au sol et 15 pour cent des vols court-courrier.

Air France a indiqué par voie de communiqué que 75 pour cent de ses vols seront offerts normalement et qu’elle mettra tout en oeuvre pour minimiser les inconvénients. Le transporteur reconnaît qu’environ le tiers de ses employés participent au débrayage de jeudi.

Les passagers dont le vol a été annulé jeudi pourront prendre un autre vol sans frais.

Articles récents du même sujet