Monde

La Chine cherche aussi des armes sophistiquées

La Chine cherche aussi des armes sophistiquées
The Associated Press

WASHINGTON — La Russie n’est pas la seule à vouloir se doter d’armes sophistiquées pour répliquer à la technologie militaire des États-Unis, a prévenu mardi le directeur des renseignements militaires américains — la Chine est aussi de la partie.

Le lieutenant général Robert Ashley a déclaré au comité sénatorial de la défense que la Chine développe des missiles de croisière à longue portée, dont certains qui voleraient plus rapidement que la vitesse du son.

La Chine s’affairerait aussi à développer un bombardier nucléaire qui conférerait à Pékin la triade nucléaire: terre, air et mer.

La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine a levé le voile sur plusieurs nouvelles armes stratégiques qui, selon lui, sont impossibles à intercepter. Il a notamment évoqué un missile qui volerait à 20 fois la vitesse du son et effectuerait des changements de trajectoire abruptes pour échapper aux systèmes antimissiles.

Le général Ashley a prévenu que le développement de la «propulsion supersonique révolutionnera l’art de la guerre en permettant de frapper des cibles plus rapidement, plus loin et avec plus de puissance».

Il a expliqué que la Chine est à développer des ogives de missiles balistiques et des appareils hypersoniques capables d’échapper aux systèmes de défense.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *