Monde

Enseignants armés: proposition adoptée en Floride

Enseignants armés: proposition adoptée en Floride
Photo: The Associated PressFILE- This Feb. 21, 2018 file photo shows students at the entrance to the office of Florida Gov. Rick Scott with boxes of petitions for gun control reform, at the state Capitol in Tallahassee, Fla. Student survivors of the mass shooting in Florida who’ve organized to increase gun control and make schools safer aren’t being bankrolled by billionaire liberal philanthropist George Soros, despite the claims of several false stories. Soros is not providing any funding to the students at Marjory Stoneman Douglas High School in Parkland although he does support their efforts, said his spokeswoman, Laura Silber.AP Photo/Gerald Herbert, File)

TALLAHAHASSE, Fla. — La Chambre des représentants en Floride a adopté mercredi un projet de loi sur la sécurité dans les écoles qui inclut de nouvelles restrictions sur les ventes d’armes à feu et un programme pour armer certains enseignants. Pour entrer en vigueur, la mesure doit être ratifiée par le gouverneur de la Floride.

Le vote à 67 voix contre 50 reflète un mélange d’appuis et de rejets parmi les républicains et les démocrates. La mesure, en réaction à la fusillade à l’école secondaire de Parkland ayant fait 17 morts, est appuyée par des familles de victimes.

Andrew Pollack, qui a perdu sa fille de 18 ans Meadow dans la fusillade à l’école Marjory Stoneman Douglas, et Ryan Petty, en deuil de sa fille de 14 ans Alaina, ont affirmé qu’il y avait suffisamment de bons éléments dans le projet de loi pour souhaiter une adoption.

La représentante démocrate Kristin Jacobs a dit ne pas être d’accord avec l’idée d’armer les enseignants, mais elle a voté pour l’adoption du projet de loi. Le représentant républicain Jay Fant a dit croire qu’il était inconstitutionnel de relever l’âge minimal pour acheter un fusil de 18 à 21 ans, et il a voté contre le projet de loi.

Le projet de loi créerait un programme qui permettrait aux employés d’une école et aux enseignants le port d’une arme de poing pourvu qu’ils passent une formation des forces de l’ordre et que le conseil scolaire de leur établissement décide de prendre part au programme.