Monde
15:53 1 février 2020 | mise à jour le: 1 février 2020 à 15:53

Feux: la crise des koalas en Australie ne fait que commencer

Feux: la crise des koalas en Australie ne fait que commencer
Photo: Lisa Maree Williams/Getty ImagesDes professionnels portent assistance à un koala affecté par les feux sur l'Île Kangourou, en Australie.

On pourrait croire que les feux dévastateurs qui sévissent en Australie, affectant la faune et les koalas de la région, sont sous contrôle grâce aux importantes pluies enregistrées depuis dans les secteurs touchés. Cependant, la situation se poursuit.

En fait, selon des experts, le pire est encore à venir. Ils s’attendent à des hausses de températures dans les prochaines semaines, ce qui pourrait engendrer d’autres incendies. Le pays a également besoin d’un plan de récupération et de réhabilitation des espèces en danger.

«Les récupérer, ce n’est que le début. Ça va se poursuivre pour plusieurs années encore», admet Gretta Koch, la directrice des communications de la Nature Foundation SA, l’un des organismes interrogés dans l’État de l’hémisphère sud.

«Heureusement, nous avons reçu un soutien inimaginable sur le plan local, national et international. Ça va énormément aider le processus», ajoute-t-elle.

Un territoire ravagé

Mme Koch soutient que rétablir la flore dans le secteur demandera «des efforts dont on ne connaîtra l’ampleur que quand la région aura été déclarée sauve et qu’on connaîtra l’étendue des dommages».

Selon elle, «l’ampleur de ces feux et le nombre d’animaux affectés sont énormes, tout comme les lieux touchés sont délicats».

Animaux en danger

«On a perdu des millions d’animaux indigènes. Plusieurs autres sont en danger. Et leur lieu d’habitat est menacé», ajoute Mme Koch.

Plusieurs régions sont toujours visés par l’état d’urgence. D’autres évaluent leurs pertes et préparent leur rétablissement.

«Nature Foundation SA et plusieurs autres organismes du pays vont travailler avec ces communautés pour faire cette évaluation de risque. Nous allons nous assurer d’avoir un plan sûr, de bonnes équipes scientifiques et des conseils des résidants», souligne Gretta Koch.

«Cela veut dire repenser certains lieux d’habitation pour les animaux. Certains font face à l’extinction après ces feux» – Gretta Koch, directrice des communications chez Nature Foundation SA

Articles similaires