Vie numérique

Tutoriel : comment (et pourquoi) photographier en RAW sur Android

Tutoriel : comment (et pourquoi) photographier en RAW sur Android

De plus en plus de téléphones Android vous permettent de prendre des photos en RAW, un format où toute l’information enregistrée par votre capteur est sauvegardée dans un fichier plutôt que seulement son produit final, un jpeg traité par votre téléphone directement. Est-ce que ça vaut le coup? Oui, mais pas pour tout le monde. Voici comment, et surtout pourquoi, photographier en RAW avec un téléphone Android.

Pourquoi photographier en RAW sur Android

Qu’est-ce que la photographie au format RAW?
Raw Nikon

Avant tout, qu’est-ce que le format RAW exactement?

Beaucoup de choses peuvent affecter la qualité d’une photo numérique. Parmi les plus connues, celles que mettent de l’avant les fabricants d’appareils photo, notons l’objectif, les différentes lentilles par où la lumière passe, et le capteur, où la lumière perçue est transformée en signaux électriques.

Ce sont généralement ces deux composantes qui sont annoncées par les fabricants de téléphones également. Apple vante son objectif à cinq éléments, Samsung vante son ouverture F1.9 et HTC vante son capteur de 20 mégapixels.

Il y a toutefois un autre élément, plus difficile à quantifier, qui affecte aussi les photos, et c’est le traitement logiciel de l’appareil. En gros, comment est-ce que l’appareil transforme le signal électrique perçu par le capteur en une photo régulière.

Et l’impact de ce traitement peut parfois être très grand. Certaines caméras vont mal gérer la balance des blancs (la couleur générale de l’image, qui peut être trop froide ou trop chaude selon les conditions), d’autre vont ajouter différents effets logiciels pour par exemple éclaircir une photo, un traitement qui ajoutera toutefois son lot de défauts à l’image.

99,9% du temps, les photographes amateurs prennent des photos directement au format jpeg. Ceux-ci font confiance au traitement de leur téléphone ou de leur appareil photo réflex, et ils sauvegardent uniquement la photo finale.

Les photographes professionnels, eux, préfèrent généralement prendre leurs photos au format RAW, où deux fichiers sont sauvegardés : un jpeg, traité par la caméra directement, et un fichier RAW, qui contient toutes les informations brutes perçues par le capteur.

Au lieu de confier le traitement de ces informations à leur téléphone ou à leur appareil photo, ils le font eux-mêmes avec un logiciel spécialisé, et peuvent ainsi eux même choisir la façon dont l’image sera traitée.

Pour faire une analogie d’une autre époque, photographier en RAW revient donc à développer soi-même ses photos dans sa chambre noire, alors que photographier en jpeg revient à envoyer ses négatifs chez Jean-Coutu.

Les avantages de la photographie en RAW
pourquoi

La photographie en RAW possède plusieurs avantages par rapport à la photographie en jpeg. C’est vrai avec un appareil photo réflex traditionnel, et ce l’est aussi avec un téléphone intelligent.

Tel qu’indiqué précédemment, on peut choisir comment on souhaite que l’image soit traitée. Bien souvent, on opte pour un résultat pratiquement identique à ce qui aurait été proposé par la caméra. Mais puisque le fichier RAW obtenu contient plus d’informations qu’une photo en jpeg (par rapport à la luminosité, par exemple), il est possible, avec un logiciel spécialisé, de mieux améliorer ses photos par la suite, si on veut ajuster la luminosité, justement, les couleurs de l’image, le grain, etc.

On peut aussi éviter les effets destructeurs des jpeg. Normalement, la balance des blancs est par exemple appliquée par le téléphone directement sur votre photo, et il est impossible de revenir en arrière. Grâce à la photographie en RAW, si votre téléphone gère mal cette balance, la situation n’est plus trop grave, puisque vous pouvez vous-même la modifier comme bon vous semble par la suite. Vous pouvez même conserver deux copies de votre photo : une un peu plus bleue, et une un peu plus orangée.

Tout ceci est vrai avec un appareil photo réflex, mais ce l’est encore plus avec un téléphone intelligent. Les téléphones Android vont par exemple généralement trop augmenter artificiellement la luminosité des clichés sombres (dans le but non-avoué d’offrir des photos plus claires que celles de l’iPhone), quitte à introduire un bruit carrément inacceptable. Avec un fichier RAW, vous pouvez vous-mêmes choisir cette luminosité, comme bon vous semble.

Pour réussir les meilleures photos possibles, il ne fait aucun doute que la photographie en RAW est la voie à privilégier. Il faut aussi comprendre qu’un ordinateur puissant équipé d’Adobe Lightroom ou d’un autre logiciel du genre pourra mieux traiter les données sauvegardées par un capteur qu’un logiciel de téléphone qui doit le faire en une fraction de seconde, et ce, sans trop utiliser les ressources de l’appareil.

L’impact de la photographie en RAW en 6 photos
Pour voir le tout de vos propres yeux, voici six versions différentes d’une même photo, prise récemment à Montréal.

Photo 1 : jpeg produit par le LG G4
Photo 1 jpg original

La première photo est un fichier jpeg produit par le téléphone LG G4, sans aucune retouche. La photo est plutôt ratée, avec l’avant plan beaucoup trop sombre et un ciel un peu trop éclairé.

Notons que j’avais pris d’autres photos lors du même coucher de soleil, où je m’étais assuré que la rue soit correctement éclairée, mais le ciel était alors beaucoup trop exposé.

Photo 2 : RAW produit par le LG G4
Photo 2 raw original to jpg

La seconde photo est la version RAW de la première photo, que j’ai rognée pour qu’elle conserve le même ratio que la première pour les fins de la comparaison (le fichier était normalement au format 16:9). J’ai simplement ouvert le fichier RAW .dng dans Lightroom, et je l’ai exporté en .jpg sans aucune autre modification.

Sans aucun effort, la photo est beaucoup plus jolie, avec un meilleur rendu de la luminosité et des couleurs. Si j’avais voulu changer la balance des blancs pour changer les couleurs de l’image, j’aurais pu le faire au moment d’exporter la photo, mais je voulais montrer ici que simplement en confiant le traitement de la photo à un logiciel plutôt qu’à son téléphone on obtient de meilleurs résultats.

Photo 3 : jpeg amélioré
Photo 3 jpg Tonalite auto 600px

Il est évidemment possible de travailler la photo 1 en post-production afin d’obtenir un meilleur résultat, et se rapprocher de la photo 2. C’est ce que j’ai fait ici, en appliquant un simple filtre automatique pour corriger la tonalité.

Le résultat est mieux à première vue, mais dès qu’on observe la photo de près, les défauts du traitement logiciel nous sautent aux yeux.

Photo 4 : RAW amélioré
Photo 4 Raw Tonalite auto 600

Le même filtre de la photo 3 a été appliqué à la photo 2, toujours en post-production. Celui-ci introduit un peu de bruit, mais la photo est quand même plus présentable que la photo 2 originale, et elle représente une amélioration considérable par rapport à la photo 1.

Par rapport à la photo 3, lorsqu’on regarde de près (en haut à droite de l’image), on voit qu’on a conservé beaucoup plus de détail en travaillant à partir du fichier RAW que du fichier jpeg. La petite vignette ici ne rend probablement pas hommage à la qualité de la photo 4 par contre.

Évidemment, la photo ici n’est pas parfaite. Elle a été prise rapidement dans des conditions difficiles. Le but au départ n’était pas d’en faire une dissertation, mais seulement d’avoir une photo du coucher de soleil (et de tester le LG G4, bien sûr).

Même si un peu plus de travail serait nécessaire pour arriver à un bon résultat, on constate néanmoins facilement les avantages du cliché RAW par rapport au jpeg enregistré par le téléphone.

Photo 5 : RAW, avec un effort sur les nuages
LG-F500L

nuages raw close-up 600

Vous remarquerez que sur la photo 4, les nuages ne sont pas très convaincants. Certains pourraient même préférer ceux que l’on retrouve sur la photo 3, à cause du contraste plus élevé produit par l’appareil photo du du LG G4.

L’avantage d’un fichier RAW est qu’on peut plus facilement améliorer ce genre de chose. À l’aide d’un simple filtre et de quelques modifications, j’ai donc appliqué un effet de tonalité automatique à la photo RAW, et j’ai amélioré un peu les nuages.

Ils sont ici beaucoup plus précis, et les couleurs sont également mieux réussies.

Mais aurais-je pu faire le même travail à partir du fichier jpeg? Pas vraiment, comme on le verra à l’instant.

Photo 6 : jpeg, avec les mêmes effets sur les nuages
photo 3 nuages 600

nuages jpg close-up 600

J’ai donc appliqué le même procédé de la photo 5 sur la photo 6, mais à partir du fichier jpeg original de l’appareil photo.

Le résultat est sans équivoque (notez que j’ai inversé l’ordre des RAW et JPEG pour les photos 5 et 6. Désolé pour la confusion). Les subtilités que j’avais été capable de retrouver dans la photo 5 sont ici carrément absentes, et ce, même en jouant encore plus avec les paramètres de la photo.

Un meilleur photographe que moi pourrait surement améliorer la photo 6 encore plus, mais il pourrait aussi améliorer la photo 5. Bref, le fichier RAW permet de produire une meilleure image que le fichier jpeg de base, et ce, autant pour ceux qui ne font que convertir leur fichier par la suite avec un logiciel spécialisé que pour ceux qui choisissent de travailler un peu plus sur leur cliché.

Les inconvénients de la photographie en RAW
defaut

La photographie en RAW comporte un inconvénient majeur, tout particulièrement sur un téléphone. Les fichiers enregistrés sont en effet beaucoup plus volumineux que les jpeg, qui sont en plus eux-aussi sauvegardés.

Une photo jpeg avec le LG G4 occupe environ 4 Mo d’espace, contre 19 Mo précisément pour le fichier RAW.

En activant ce mode, chaque cliché vous demandera donc 23 Mo. En 43 photos – soit l’équivalent d’une promenade au parc pour certains – vous aurez donc rempli 1 Go d’espace. C’est énorme. Et certains appareils sont pires. Le HTC One M9 prend des photos RAW de 38,5 Mo. Avec le jpg, une vingtaine de clichés seulement seront nécessaires pour remplir 1 Go.

En plus de cela, les photos RAW demandent du temps pour être traitées par la suite, et elles demandent l’utilisation de logiciels spécialisés.

Comment photographier en RAW sur Android

Comment photographier en RAW avec son téléphone Android?
g4 back

Les explications jusqu’ici vous ont convaincu? Malheureusement, vous pourriez peut-être déchanter, car ce ne sont pas tous les téléphones Android qui supportent la photographie en RAW.

Pour l’instant, seule une poignée d’appareils sont compatibles, depuis que Google a modifié son système d’exploitation Android et lancé l’API Camera2 pour permettre aux fabricants d’autoriser l’accès aux informations en RAW de leur capteur.

Les dernières semaines démontrent toutefois que de plus en plus de fabricants offrent cet accès, et on peut présumer que ce nombre ne fera qu’augmenter avec le temps, du moins sur les nouveaux téléphones.

Quels téléphones supportent le RAW?
m9 back

Il n’existe aucune liste complète regroupant tous les téléphones Android capables de photographier en RAW.

À ma connaissance, il n’y en a que 5, mais si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les ajouter au bas de cet article.

Nexus 5 : le Nexus 5 est compatible avec l’API Camera2, vous pourrez donc photographier en RAW, à condition d’utiliser un logiciel tiers pour prendre vos photos, et non la caméra de Google, qui ne supporte pas le RAW.

Nexus 6 : même chose que le Nexus 5. J’expliquerai plus loin quelles sont les applications que vous pouvez télécharger.

HTC One M9 : HTC a lancé récemment une mise à jour de sa caméra, qui permet de sauvegarder ses photos en RAW.

LG G4 : le LG G4 n’est pas encore sur le marché, mais son appareil est compatible par défaut avec les photos RAW.

OnePlus One : le populaire téléphone abordable chinois permet de sauvergarder en RAW par défaut, mais semble incompatible avec les applications profitant de l’API Camera2, selon ce que j’ai pu lire sur différents forums. Je dis toutefois ceci sous toutes réserves.

Samsung Galaxy S6 / S6 Edge : le nouveau téléphone phare de Samsung ne supporte pas les photos en RAW pour l’instant, mais devrait le faire lors de la publication de la mise à jour du système d’exploitation vers Android Lollipop 5.1.

Comment activer la photo en RAW sur son téléphone compatible?
htc raw

Si votre téléphone supporte le RAW par défaut, vous devriez pouvoir choisir la prise de photo en RAW en activant le mode manuel de l’appareil photo et en sélectionnant la bonne option. La marche à suivre devrait varier un peu d’un téléphone à l’autre, mais n’est jamais bien compliquée.

Avec le LG G4, une icône JPG ou JPG/RAW peut être sélectionnée dans le monde manuel au bas de l’écran. Avec le HTC One M9, il suffit de choisir le mode caméra RAW, au même endroit où vous choisiriez la caméra panoramique, par exemple.

Pour les autres, si l’option n’est pas offerte, vous devez télécharger un appareil photo logiciel compatible.

L’un des plus populaires est le FV-5, une application payante, à 3,90$, qui possède toutefois une version gratuite, Camera FV-5 Lite, qui devrait vous permettre de tester la compatibilité de votre téléphone avec le mode RAW sans rien payer.

Comment visionner et traiter les images en RAW sur un téléphone ou un ordinateur?
Adobe Lightroom Mobile

Une fois le mode RAW activé, toutes les images seront sauvegardées en fichier .jpg et .dng. Le fichier .jpg (celui qui se retrouve dans votre galerie) est votre photo habituelle, tandis que le fichier .dng est la photo en RAW.

Pour ajuster votre photo sur votre téléphone directement (et ensuite la réexporter en .jpg pour vous en servir), vous devez utiliser une application dédiée.

Parmi les quelques applications qui proposent ces fonctionnalités, la plus intéressante est sans aucun doute Adobe Lightroom, la version mobile du logiciel du même nom.

Malheureusement, vous devrez vous abonner à la suite Adobe Cloud Creative Photography, qui vous donne accès à Photoshop et Lightroom pour 9,99$ US par mois. Il s’agit d’une combinaison puissante, mais dispendieuse à long terme.

Pour ceux qui ne sont pas prêts à investir autant, il existe d’autres applications, comme Photo Mate R2 sur la boutique Google Play. L’application est moins polyvalente que Lightroom, mais vous pourrez facilement modifier votre balance des blancs, l’exposition, le contraste, la couleur, les courbes, ajuster l’objectif, créer des flitres, etc.

Ceux qui veulent vraiment retravailler leurs photos préféreront toutefois le faire sur un ordinateur. Ici aussi, Lightroom se distingue particulièrement, mais il existe aussi des applications gratuites, comme RawTherapee.

D’autres tutoriels sur le web pourront sûrement vous aider à trouver une application qui conviendra plus spécifiquement à vos besoins.

Peut-on photographier en RAW avec un iPhone?
iphone

Pour les curieux, il n’est pas possible, du moins pas pour l’instant, de photographier en RAW avec un iPhone. Je serais bien surpris qu’Apple offre un jour la possibilité de le faire avec son appareil photo par défaut, mais qui sait, la compagnie pourrait éventuellement le permettre sur les appareils photos tiers, comme c’est le cas présentement avec Android.

Considérant l’importance accordée par Apple à l’appareil photo de son iPhone, je n’en serais pas surpris.

Notons que certains téléphones Windows Phone permettent aussi la photographie en RAW.

À qui ça s’adresse?

Oui, vous pourrez réussir de meilleurs clichés avec des photos en RAW, mais cette solution n’est certainement pas pour tout le monde.

Parmi les utilisateurs Android qui pourraient le plus en bénéficier, notons ceux qui possèdent un téléphone équipé d’une fente pour carte microSD afin d’y enregistrer ses gros fichiers RAW, ceux qui sont assez dévoués pour ajuster manuellement leurs photographies après les avoir prises et ceux qui ne sont tout simplement pas satisfaits des performances de l’appareil photo de leur téléphone.

Pour les autres, le mode jpeg régulier représente probablement une meilleure option, mais il pourrait tout de même être sage de prendre à l’occasion en RAW vos photos importantes, ou celles qui pourraient être mieux réussies que ce qui s’affiche à l’écran de votre appareil.