Parlons cash

35 ans, pas d’économies? Vous êtes en retard. Et vous n’êtes pas seuls

Photo: Istock

Un récent sondage de l’Institut québécois de planification financière (IQPF) met en lumière des lacunes importantes en matière de finances chez les Québécois, particulièrement du côté des jeunes adultes.

Un grand nombre de salariés veulent prendre leur retraite au début de la soixantaine (63 ans en moyenne). Mais il y a loin de la coupe aux lèvres s’ils veulent maintenir un style de vie comparable à celui qu’ils avaient dans leur vie active.

En effet, 48% des moins de 35 ans ont affirmé ne pas disposer de plan financier pour l’avenir. Sachant que les 10 premières années d’épargne sont les plus payantes à long terme (elles génèreront quasiment 50% des revenus de retraite!), il y a lieu de s’inquiéter de la manière dont ils atteindront leur but.

L’importance de s’éduquer

Environ 68% des répondants disent qu’ils n’ont pas toutes les connaissances nécessaires pour planifier leur avenir financier. Et chez les moins de 35 ans, le chiffre grimple à 74%. C’est d’ailleurs ce constat qui a amené l’Institut à mettre sur pied une série de 14 courtes capsules vidéo portant sur différents thèmes de la vie courante, comme la gestion de sa carte de crédit.

«Nous avons voulu une formation dynamique et accessible, dans un style très vivant mais en même temps très crédible», a expliqué Chantal Lamoureux, pdg de l’IQPF, en entrevue.

Des notions comme la valeur nette, le coût du crédit, le budget, l’intérêt composé sont expliquées en mots simples. Il en coûte 45 $ pour voir la série au complet.

Le sondage a été réalisé en ligne par SOM auprès de 1016 répondants à travers le Québec, du 25 octobre au 1er novembre 2021. La marge d’erreur maximale est de 3,6%, 19 fois sur 20.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet