Finances personnelles

Pandémie, inflation et congé de taxes: ce que vous devez savoir pour vos impôts 2021

impots
Photo: Istock

C’est déjà la saison des impôts 2021. Comme l’an dernier, les gouvernements canadien et québécois ont apporté plusieurs modifications pour s’adapter à la pandémie. Mais si vous pensiez que vous pouviez faire un simple copier-coller de 2020, détrompez-vous.

Moins d’impôts pour tous

Ottawa a ajusté les tranches d’imposition à la hausse pour tenir compte de l’inflation et donner un peu d’air aux contribuables.

Le gouvernement fédéral a notamment augmenté le montant personnel de base à 13 808$ pour 2021, ce qui vous donne un «congé de taxes» sur une tranche supplémentaire de 500$ de revenus. Des augmentations semblables sont déjà prévues pour 2022 et 2023.

Les autres paliers d’imposition fédéraux ont aussi été revus, au bénéfice des contribuables.

«L’ajustement à la hausse signifie que les Canadiens qui se trouvent à la limite d’une tranche d’imposition pourraient se retrouver dans une tranche inférieure cette année et payer moins d’impôt», indique TurboImpôt Canada.

Également, si vous venez d’avoir une hausse de salaire pour compenser l’inflation, vos gains ne seront pas anéantis si vous passez à un palier d’imposition supérieur.

Au Québec, le montant personnel de base s’élève à 15 728$. On devrait en savoir davantage sur les paliers d’imposition et autres mesures fiscales le 22 mars prochain alors que le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, présentera son budget.

Hausse du crédit pour le travail à domicile

Le crédit d’impôt fédéral pour frais de travail à domicile augmente aussi de 100$ pour atteindre la somme de 500$. Vous pouvez demander le total calculé ou le montant forfaitaire de 2$ pour chaque jour travaillé de la maison durant la pandémie.

Selon votre situation, il peut être avantageux de prendre la méthode détaillée de Québec et d’Ottawa. Les détails du crédit provincial devraient être dévoilés le 22 mars.

Frais de garde

Certains plafonds applicables aux fins du calcul du crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants ont été haussés par Québec. Ils se situent à 10 400$ pour les enfants de plus de huit ans et à 14 230$ pour un enfant gravement handicapé.

Québec a aussi prévu un crédit temporaire additionnel pour les parents ayant reçu de l’assurance-emploi ou des mesures de soutien du revenu à cause de la COVID-19.

Prestations gouvernementales liées à la COVID-19

Comme les sommes reçues du gouvernement du Québec dans le cadre des mesures de soutien ne sont pas imposables, ne les ajoutez pas dans vos déclarations fiscales. Et n’oubliez pas que les prestations fédérales, elles, sont imposables.

Vous devrez peut-être aussi rembourser un montant de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) si votre revenu net est supérieur à 38 000$ après certains ajustements.

Des modifications ont aussi été apportées aux trois éléments suivants: le crédit d’impôt pour actions de Capital régional et coopératif Desjardins, le crédit d’impôt pour relève bénévole et le crédit d’impôt pour répit à un aidant naturel. Ajoutons que le crédit d’impôt pour personnes handicapées a aussi été bonifié.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet