Art de vivre
09:11 27 avril 2020 | mise à jour le: 27 avril 2020 à 09:46 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: le savon, plus efficace que le gel désinfectant

Coronavirus: le savon, plus efficace que le gel désinfectant
Photo: MétroLe savon, plus efficace que le gel désinfectant

La santé publique répète depuis le début de la pandémie que la meilleure façon de se protéger contre le coronavirus est de se laver les mains fréquemment.

En parallèle, les gels désinfectants sont devenus une denrée rare dans les magasins. Lequel des deux est le plus efficace pour se débarrasser des virus? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.

Les armes sont inégales et il n’y a même pas de débat : une goutte de savon ordinaire, de la grosseur d’un dix cents, diluée sur des mains mouillées afin de faire mousser le savon, serait suffisante pour détruire de nombreux types de bactéries et de virus, dont le nouveau coronavirus.

Le savon

Le savon est composé de longues molécules dont la structure se compare à une épingle. Mais une épingle souple : la tête se lie à l’eau, tandis que la queue l’évite pour se lier aux graisses. En fait, lorsqu’elles se retrouvent dans l’eau, les molécules du savon se regroupent pour former de petites boules, appelées micelles, qui ressemblent à l’enveloppe (faite de gras) de certains virus.

Il faut noter que pour exercer son action désinfectante, le gel désinfectant doit être composé d’eau et d’alcool (éthylique ou isopropylique), à une concentration de 60 à 80 %.

Lorsqu’on fait mousser le savon, la queue des molécules évite donc l’eau et se fixe sur l’enveloppe de gras des virus qu’elle brise, rendant le virus incapable d’infecter d’autres cellules.

Les micelles enveloppent aussi les micro-organismes qui se trouvent sur la peau et brisent les liaisons chimiques qui leur permettent de s’accrocher aux surfaces. Les micro-organismes qui ont été ainsi endommagés ou tués par le savon sont ensuite évacués à l’étape du rinçage.

Le gel désinfectant

Les désinfectants contenant de l’éthanol agissent aussi en s’attaquant à la membrane lipidique des bactéries et des virus. Par contre, ils sont peu efficaces contre la saleté, qu’elle soit visible ou non (par exemple, la poussière) ou contre les résidus de
nourriture.

Des études les comparant au savon ont démontré que le gel désinfectant était efficace pour réduire la présence du virus de la grippe sur les mains humaines, mais que l’eau et le savon l’étaient davantage. Dans un contexte où l’eau
courante est inaccessible, le gel désinfectant à base d’alcool sont par contre des solutions de rechange efficaces.

Des virus plus résistants

Il existe aussi des virus sans enveloppe appelés virus nus et des bactéries qui se protègent avec des boucliers de protéines et de sucre. Par exemple, les bactéries qui causent la méningite, la pneumonie, les infections cutanées, ainsi que les rhinovirus et les adénovirus (causes fréquentes du rhume). Ces microbes sont généralement moins sensibles aux attaques chimiques de l’éthanol et du savon.

Articles similaires