Santé
11:55 1 décembre 2020 | mise à jour le: 1 décembre 2020 à 16:58 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: l’ONU lance une aide humanitaire sans précédent

COVID-19: l’ONU lance une aide humanitaire sans précédent
Photo: Gracieuseté/ONUDes familles fuient la violence en Syrie.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) lance une aide humanitaire sans précédent pour aider les plus vulnérables, disproportionnellement touchés par la crise sanitaire de la COVID-19.

Augmentation des prix de la nourriture, chute des revenus, interruption des programmes de vaccination et fermeture des écoles: la pandémie a bouleversé la vie de tous, n’épargnant aucun pays. 

Si certains pays riches réussissent à limiter les conséquences de la pandémie, il n’en est pas de même pour les pays les plus pauvres.

Pour la première fois en 22 ans, l’extrême pauvreté a augmenté. De multiples famines se profilent à l’horizon.

C’est pourquoi l’ONU a lancé mardi «L’Aperçu de la situation humanitaire mondiale (GHO) 2021», présentant 34 plans de réponse couvrant 56 pays les plus vulnérables. Le coût est estimé à 35 G$.

Nouveau record

Depuis l’arrivée de la COVID-19, le nombre de personnes ayant besoin d’aide humanitaire a atteint un nouveau record selon l’ONU.

En effet, 235 millions de personnes à travers le monde auront besoin d’aide humanitaire et de protection en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 40% en seulement un an.

De ce nombre, l’ONU vise à aider 160 millions de personnes ayant le plus besoin d’assistance vitale.

L’organisation mondiale cible surtout les plus vulnérables qui font face à la faim, aux conflits, aux déplacements, ainsi qu’aux conséquences du changement climatique et de la pandémie de la COVID-19.

«La crise de la COVID-19 a plongé des millions de personnes dans la pauvreté et entraîné une montée en flèche des besoins humanitaires, a déclaré le chef de l’humanitaire de l’ONU, Mark Lowcock. L’année prochaine nous aurons besoin de 35 G$ pour éviter la famine, combattre la pauvreté et maintenir les enfants vaccinés et scolarisés.»

Pénuries de budget

«Le système humanitaire a de nouveau fait ses preuves en 2020, en fournissant nourriture, médicaments, abris, éducation et autres produits essentiels à des dizaines de millions de personnes», a affirmé le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres. 

Toutefois, il a rappelé que la crise était loin d’être terminée. «Les budgets de l’aide humanitaire sont confrontés à de graves pénuries alors que l’impact de la pandémie mondiale continue de s’aggraver», a-t-il ajouté. 

En 2020, les donateurs internationaux ont fourni un financement record de plus de 17 G$ pour la réponse humanitaire collective. 

Les données montrent que 70% des personnes ciblées par l’ONU ont reçu de l’aide, soit une augmentation par rapport à 2019. 

Cependant, comme les besoins humanitaires sont en hausse, ce financement équivaut à moins de la moitié de ce que les Nations Unies et leurs partenaires avaient demandé. 

Articles similaires