Sports

Hirscher: encore l'or aux JO de Pyeongchang

Lee Jin-man / The Associated Press Photo: Lee Jin-man
La Presse canadienne - La Presse Canadienne

PYEONGCHANG, Corée, République de — Deux épreuves et deux médailles d’or pour Marcel Hirscher.

Et l’Autrichien de 28 ans a de bonnes chances de quitter les Jeux olympiques de Pyeongchang avec une autre.

Hirscher a remporté le slalom géant, terminant le parcours en deux minutes 18,04 secondes. Il a devancé le Norvégien Henrik Kristoffersen de 1,27 seconde — la plus importante marge dans cette épreuve aux Olympiques en 50 ans. Il avait également gagné le combiné alpin, mardi, et il doit encore prendre part au slalom — son épreuve de prédilection — jeudi.

«Présentement, je suis tout excité!» s’est exclamé Hirscher.

Le Norvégien Oystein Braaten était lui aussi enthousiaste après avoir remporté l’épreuve de slopestyle en ski acrobatique, devant l’Amércain Nick Goepper.

«À la première manche, j’ai fait ce que j’avais prévu de faire, ce que je voulais faire du mieux que je pouvais, et ma note a tenu bon, a dit Braaten. Faire partie d’une finale comme celle-ci était incroyable.»

La Norvège a pour sa part remporté sa cinquième médaille d’or en ski de fond à ces jeux, enlevant le relais 4 x 10 km.

Au biathlon, il a fallu consulter la reprise, mais Martin Fourcade a bel et bien signé une victoire monumentale dans l’Hexagone.

C’était bien sa botte gauche en premier sur la ligne devant l’Allemand Simon Schempp, lui conférant la victoire au 15 km en départ de masse, son deuxième triomphe à cette Olympiade.

Avec quatre médailles d’or olympique, Fourcade devient le sportif français le plus titré lors de Jeux d’hiver, devant Jean-Claude Killy. En incluant ceux d’été, il rejoint au sommet Christian d’Oriola et Lucien Gaudin.

«C’est très significatif pour moi, c’est très émotif», a dit Fourcade, accompagné sur le podium par Schempp et le Norvégien Emil Hegle Svendsen, dans cet ordre.

Fourcade avait dû se contenter de l’argent sur cette distance lors des deux Jeux précédents. En 2014, Svendsen l’a battu par seulement trois centimètres, en photo-finish.

«Je pensais que l’histoire se répétait», a dit Fourcade, qui avait l’amère défaite de Sotchi en tête pendant tout le dernier tour, déterminé à ne pas revivre ça. En dépit de cette volonté, Schempp, coriace, est parvenu à le rejoindre dans les 100 derniers mètres.

«Quand j’ai vu la ligne, le défaitisme m’a emporté, a concédé Fourcade. Je m’attends encore à ce qu’ils viennent me dire que je n’ai pas gagné. Je ne le réalise pas encore.»

Au centre alpin de Yongpyong, Hirscher a dominé la première manche, mais Kristoffersen a grimpé de la 10e place en matinée grâce au meilleur chrono de la deuxième manche.

«Wow, ce n’était pas facile d’être le grand favori de cette discipline, puis d’être le meneur là-haut après la première manche tout en sachant que Henrik venait de réaliser cette performance, a révélé Hirscher. Je n’avais pas le choix. Je savais que je devais offrir mon 100 pour cent.»

Le Français Alexis Pinturault a obtenu la médaille de bronze, à 1,31 seconde de Hirscher.

Au Parc à neige Phoenix, Braaten s’est révélé la grande vedette sur les pentes et le Québécois Alex Beaulieu-Marchant a décroché la médaille de bronze.

En ski de fond, le relais norvégien formé de Didrik Toenseth, Martin Johnsrud Sundby, Simen Hegstad Krueger et Johannes Hoesflot Klaebo s’est imposé en une heure 33:04,9 minutes.

Ce fut amplement suffisant pour devancer les athlètes olympiques de Russie par 9,4 secondes.

Des huit médailles d’or décernées dans la discipline jusqu’ici à Pyeongchang, la Norvège en a récolté cinq. Les Norvégiens totalisent 11 médailles en ski de fond — à deux du record établi par l’Union soviétique à Calgary en 1988.

Nao Kodaira a remporté le 500 m féminin en patinage de vitesse longue piste.

Avec un temps de 36,94 secondes, la Japonaise a battu par près de quatre dixièmes la Sud-Coréenne et double championne en titre, Lee Sang-hwa (37,33).

Le bronze est allé à la Tchèque Karolina Erbanova, moins rapide que Lee par un centième de seconde.

Kodaira a régné lors des derniers Mondiaux et elle domine en Coupe du monde, étant invaincue en 15 courses, depuis 2016.

Son chrono est un record olympique, battant le 37,28 signé par Lee à Sotchi, en 2014

Articles récents du même sujet