Sports

Le champion olympique Yuzuru Hanyu veut maîtriser le quadruple axel

Le champion olympique Yuzuru Hanyu veut maîtriser le quadruple axel
Photo by: APJapanese figure skater Yuzuru Hanyu shows off his gold medal he got in the Pyeongchang Olympics while speaking in Tokyo, Tuesday, Feb. 27, 2018, a day after returning home. After winning two Olympic gold medals, Hanyu has set his next realistic dream: Successful quadruple axel at competitions. Hanyu, who won gold in the Pyeongchang Games to become the first man to repeat as Olympic champion in 66 years,said Tuesday that he hoped to achieve the quadruple and half jump that nobody has successfully performed at a competition. (AP Photo/Shizuo Kambayashi)

TOKYO — Après avoir remporté deux médailles d’or olympiques, Yuzuru Hanyu veut maintenant maîtriser le quadruple axel.

Hanyu, qui est devenu aux Jeux de Pyeongchang le premier patineur masculin à défendre avec succès son titre de champion olympique en 66 ans, a déclaré qu’il espérait être le premier, ou du moins l’un des premiers patineurs artistiques, à réaliser les quatre révolutions et demie en compétition.

«Personne en compétition n’a réussi avec succès le quadruple axel et il y a même très peu de patineurs qui le tentent à l’entraînement, a déclaré Hanyu. Je veux relever le défi et réaliser mon rêve d’exécuter avec succès le quadruple axel, même si je ne suis peut-être pas le premier à le faire.»

Habituellement articulé, Hanyu s’est débattu avec les questions au club des correspondants étrangers du Japon, où on lui demandait de décrire à quel point le saut était difficile et d’en faire la démonstration.

Il a expliqué qu’un quadruple axel, c’est comme sauter à la corde quatre fois en tournant deux fois avec les yeux fermés.

Même si les meilleurs patineurs ont exécuté avec succès cinq des six variantes de quadruple sauts, seuls quelques-uns pratiquent le plus difficile quadruple axel, qui nécessite un demi-tour supplémentaire, a-t-il dit.

Interrogé quant à savoir s’il entendait aller encore plus loin, Hanyu a reconnu que cela l’intéresse.

Les scientifiques prétendent que les humains peuvent exécuter jusqu’à un quintuple saut, a affirmé Hanyu, et son entraîneur d’enfance l’encourage à le tenter.

«J’aimerais l’essayer à l’avenir, si possible, a-t-il déclaré. Un quintuple et demi pourrait toutefois être hors de ma portée»

Il a ajouté que ces sauts difficiles ajoutent à l’impression artistique d’une performance seulement lorsqu’ils sont exécutés avec une excellente technique de base.

Hanyu, tenu à l’écart de la patinoire jusqu’en janvier alors qu’il se rétablissait d’une blessure à la cheville droite, a déclaré que sa médaille d’or à Pyeongchang n’a pas été facile à gagner. Il ressentait toujours de la douleur à sa cheville.

«J’ai parié ma vie pour cette médaille d’or», a déclaré Hanyu, âgé de 23 ans, de retour chez lui lundi, en conférence de presse.

«Je suis vivant et ici», a-t-il plaisanté, «je ne suis pas en train de mourir.»

Hanyu a confié qu’il était fier d’avoir défendu avec succès son titre de champion dans un sport traditionnellement dominé par les Européens.

«Je crois que c’était un pas en avant historique que j’ai pu gagner la médaille d’or en utilisant la musique japonaise pour mon programme», a-t-il dit.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *