Sports
02:06 17 avril 2018 | mise à jour le: 17 avril 2018 à 08:49 Temps de lecture: 2 minutes

Les Sharks poussent les Ducks au bord du gouffre

Les Sharks poussent les Ducks au bord du gouffre
Photo: APSan Jose Sharks center Joe Pavelski, center, celebrates with right wing Timo Meier (28), from Switzerland, and right wing Joonas Donskoi (27), from Finland, after scoring a goal against the Anaheim Ducks during the third period of Game 3 of an NHL hockey first-round playoff series in San Jose, Calif., Monday, April 16, 2018. San Jose won 8-1. (AP Photo/Jeff Chiu)

SAN JOSE, Calif. — Joonas Donskoi a obtenu un but et il a ajouté une aide pour amorcer une poussée de quatre buts en deuxième période, propulsant les Sharks de San Jose vers une victoire écrasante de 8-1 contre les Ducks d’Anaheim, lundi soir.

Les Sharks ont utilisé leur vitesse pour créer des surnombres, qui ont mené à des buts de Donskoi et Marcus Sorensen dans les quatre premières minutes du deuxième engagement.

Eric Fehr et Tomas Hertl ont aussi touché la cible en deuxième période pour transformer cette série californienne en une domination en règle des Sharks. Logan Couture a amassé un but et deux assistances alors que Joe Pavelski, Evander Kane et Chris Tierney ont fait bouger les cordages en avantage numérique, au troisième vingt.

Martin Jones a connu un très bon départ, repoussant 45 rondelles. Les Sharks ont dominé les Ducks 14-3 au chapitre des buts lors des trois premières parties de cette série.

Les Sharks tenteront de compléter le balayage à l’occasion du quatrième duel, mercredi soir. Seulement quatre équipes de la LNH ont perdu une série quatre de sept après avoir gagné les trois premiers matchs, dont les Sharks, en 2014, contre les Kings de Los Angeles.

Rickard Rakell a inscrit un but en avantage numérique pour les Ducks, qui n’ont été dans le coup au pointage que pendant quelques minutes. Les Ducks n’ont marqué qu’un seul but à forces égales dans cette série de premier tour.

John Gibson a cédé cinq fois sur 24 tirs avant d’être chassé de la rencontre après deux périodes. Pavelski, Kane et Tierney ont quant à eux trompé la vigilance de Ryan Miller, qui a bloqué neuf lancers.

Articles similaires