Sports
23:06 17 avril 2018 | mise à jour le: 17 avril 2018 à 23:27 Temps de lecture: 2 minutes

Les Jets proches de la qualification en deuxième ronde

Les Jets proches de la qualification en deuxième ronde
Photo: The Associated PressMinnesota Wild's Nino Niederreite, left, of Switzerland, looks for a rebound as Winnipeg Jets goalie Connor Hellebuyck, right, deflects a shot during the first period of Game 4 of an NHL hockey first-round playoff series Tuesday, April 17, 2018, in St. Paul, Minn. The Jets won 2-0. (AP Photo/Jim Mone)

ST. PAUL, Minn. — Connor Hellebuyck a réalisé 30 arrêts, en route vers le premier blanchissage de sa carrière en matchs éliminatoires, et Mark Scheifele a marqué deux fois pour guider les Jets de Winnipeg vers une victoire de 2-0 contre le Wild du Minnesota mardi soir.

Ce gain permet aux Jets de se donner une avance de 3-1 dans leur série de premier tour.

La troupe de Paul Maurice aura l’occasion de passer au deuxième tour devant ses partisans vendredi soir.

Hellebuyck, qui avait été nommé finaliste au trophée Vézina plus tôt en journée, s’est ressaisi après avoir concédé six buts au Wild lors du troisième match, qu’il n’avait d’ailleurs pas complété.

Mardi soir, il a livré une solide performance qui lui a permis de signer un septième jeu blanc cette saison.

Scheifele a marqué ce qui allait s’avérer le but gagnant alors qu’il restait 28 secondes au premier vingt. Il a ajouté un but dans une cage déserte avec 11 secondes à écouler au temps réglementaire.

Kyle Connor, Josh Morrissey, Andrew Copp et Blake Wheeler ont récolté des mentions d’aide.

Après le premier but de Scheifele, le Wild a eu une belle occasion d’égaler le score lors d’une poussée à trois contre un, mais Hellebuyck a effectué un beau déplacement latéral pour repousser de sa mitaine le tir de Matt Dumba.

Dans la défaite, Devan Dubnyk a bloqué 26 rondelles.

Le match a été marqué par un moment de controverse avec un peu plus de trois minutes à jouer à la première période lorsque le défenseur Josh Morrissey a servi ce qui semblait être un double-échec au visage d’Eric Staal devant le filet de Hellebuyck, un geste qui n’a pas été pénalisé au grand déplaisir des partisans du Wild.

Visiblement ébranlé, Staal est rentré au banc des joueurs mais est revenu dans le match.

Articles similaires