Sports

Johnson a hâte de jouer devant «les siens»

OAKVILLE, Ont. — Dustin Johnson a enfilé le chandail des Oilers d’Edmonton du légendaire no 99, Wayne Gretzky, puis effectué son coup de départ, au-dessus de l’obstacle d’eau et directement sur le vert du septième trou du parcours Glen Abbey.

Même s’il est d’origine américaine, l’Omnium canadien est, par la bande, son tournoi de golf national puisqu’il est le beau-fils de Gretzky, qui a grandi à proximité, à Brantford, en Ontario.

Alors qu’il prenait part à un tournoi pro-am mercredi matin, Johnson a dû adopter le sport par excellence de sa belle-famille sur le septième trou à Glen Abbey, dont le tertre de départ a été entouré d’une rampe de patinoire. Les bénévoles sur place ont également enfilé pour l’occasion un chandail d’arbitre.

«Je suis certain que Wayne a eu un rôle à jouer, s’est exclamé Johnson en riant. Ils voulaient que nous portions notre chandail de hockey favori pour frapper notre coup de départ au septième trou, donc j’ai choisi celui de Gretzky.»

Johnson sera la tête d’affiche de l’Omnium canadien, mais il devra se méfier. Le champion de l’Omnium des États-Unis Brooks Koepka, le double vainqueur de l’Omnium canadien Jim Furyk ainsi que Tommy Fleetwood et Bubba Watson y participeront également. Jhonattan Vegas, qui a gagné les deux derniers tournois en sol canadien, est également de retour.

Johnson prendra le départ avec Watson et le Canadien Adam Hadwin en première ronde, jeudi. Hadwin, classé 55e au monde, est le golfeur canadien le mieux classé cette saison. Même s’il vient d’Abbotsford, en C.-B., il considère également l’Omnium canadien comme étant le sien, même s’il est à plus de 4000 km de la maison.

«C’est toujours excitant de revenir jouer au Canada, a mentionné Hadwin. Ils adorent le golf ici. Ils adorent encourager les Canadiens. Je suis très fier de pouvoir les représenter.»

Hadwin est l’un des 21 représentants de l’unifolié inscrits à ce tournoi, en compagnie notamment des joueurs réguliers du circuit de la PGA Nick Taylor, d’Abbotsford, Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, Corey Conners, de Listowel, en Ontario, et Ben Silverman, de Thornhill, en Ontario.

Le champion du Masters en 2003 Mike Weir, de Brights Grove, en Ontario, et David Hearn, qui vient de la ville natale de Gretzky, Brantford, sont d’autres golfeurs canadiens à surveiller.

Pat Fletcher, de Victoria, en C.-B., est le dernier golfeur canadien à avoir remporté son championnat national en 1954. Il avait triomphé à moins-8, soit quatre coups devant son plus proche poursuivant au club de golf Point Grey de Vancouver. Depuis cette époque, aucun Canadien n’a triomphé. Seul Weir est passé près, mais il s’était éventuellement incliné en prolongation devant Vijay Singh en 2004 à Glen Abbey.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *