Sports

Cristiano Ronaldo a retenu l'attention en 2018

Cristiano Ronaldo a retenu l'attention en 2018
Photo: Alessandro Di MarcoAlessandro Di Marco / The Associated Press

MONTRÉAL — Une année sur la planète soccer est toujours ponctuée de hauts et de bas. La victoire de la France à la Coupe du monde a marqué le retour des Bleus au sommet de l’échiquier mondial, mais Cristiano Ronaldo a aussi retenu l’attention, pour les bonnes et les mauvaises raisons.

Le triomphe de l’hexagone

Vingt ans après son triomphe au stade de France et deux ans après son échec en finale devant ses partisans contre le Portugal à l’Euro, l’équipe nationale de France a prouvé sa supériorité lors d’un parcours entaché seulement d’un verdict nul contre le Danemark en phase de groupes. Menés par Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, les Bleus se sont notamment payé l’Argentine de Messi et la génération en or de la Belgique, avant de battre la Croatie par le score de 4-2 lors d’une finale à sens unique.

Une couronne pour l’Atlanta United

L’Atlanta United se voulait déjà un modèle en MLS grâce à ses assistances records et il a couronné une arrivée triomphale dans le circuit Garber en remportant les grands honneurs à seulement sa deuxième campagne d’existence, devant 73 019 spectateurs au Mercedes-Benz Stadium. Auteur de 31 buts en saison régulière, un record de la MLS, Josef Martinez a ouvert la marque en finale face aux Timbers de Portland, avant d’ajouter une aide sur le but d’assurance de Franco Escobar.

Ronaldo déménage à Turin…

Après avoir aidé le Real Madrid à gagner un 13e titre de la Ligue des Champions — un troisième de suite et un quatrième en cinq saisons — la supervedette portugaise Cristiano Ronaldo décide de prendre ses cliques et ses claques et de rejoindre les rangs de la Juventus de Turin. Après neuf saisons avec le Real, Ronaldo s’offre le défi de ramener la Juventus au sommet de l’échiquier européen pour une première fois depuis 1996, après deux échecs en finale en 2015 et 2017.

…mais le passé revient le hanter

Le monde du ballon rond échappe rarement aux scandales. Quand ce n’est pas la corruption au sein de la FIFA, ce sont les joueurs qui trouvent le moyen de se mettre les pieds dans les plats. Cristiano Ronaldo s’est retrouvé au coeur de la plus importante crise hors-terrain au cours de l’automne quand il a été confronté à une accusation d’agression sexuelle contre une femme lors d’une soirée à Las Vegas. L’incident se serait produit en 2009 et l’affaire aurait été étouffée par un paiement de 375 000 $ US. Ronaldo a nié l’histoire quand elle a fait la une d’un magazine allemand, la qualifiant de «fausse nouvelle». Cependant, les autorités de Las Vegas ont rouvert l’enquête et les commanditaires de la supervedette ont exprimé des inquiétudes. La Juventus a toutefois continué à appuyer sa nouvelle étoile, qui semble avoir survécu au premier choc de l’affaire.

La fin d’une époque

Pour une première fois depuis 2007, ni Cristiano Ronaldo ni Lionel Messi n’a été considéré comme le meilleur joueur de la dernière année sur la planète football. C’est plutôt le Croate Luka Modric qui a reçu le Ballon d’or. Ronaldo et Messi avaient gagné chacun le titre cinq fois depuis que Kaka avait mérité cet honneur en 2007. L’ex-coéquipier de Ronaldo chez le Real Madrid a aidé cette équipe à gagner la Ligue des Champions, en plus d’être élu meilleur joueur de la Coupe du monde, quand il a guidé la Croatie jusqu’à la finale. Âgé de 33 ans, Modric est aussi devenu le joueur le plus âgé des 50 dernières années à gagner le Ballon d’or.