Sports

Pastrnak mène les Bruins à la victoire

Nam Y. Huh / The Associated Press Photo: Nam Y. Huh

SOUTH BEND, Ind. — David Pastrnak a de nouveau livré la marchandise. Patrice Bergeron a étalé toutes ses qualités de joueur complet et Tuukka Rask a effectué des arrêts importants. Oh, et ces costumes, aussi! Les Bruins de Boston auront amorcé l’année 2019 avec style.

Pastrnak a inscrit un but et ajouté une aide, Rask a stoppé 36 rondelles et les Bruins ont vaincu les Blackhawks de Chicago 4-2 lors de la Classique hivernale présentée à Notre Dame.

«Quand vous jouez un match sur un scène comme celle-là, vous voulez gagner», a déclaré Bergeron, auteur de l’un des quatre buts des Bruins.

«Je sais qu’il s’agit d’un match de saison régulière, mais vous savez quand même que la signification est différente lorsque vous jouez devant 76 000 personnes et à la télévision nationale. Donc, on connaît l’enjeu de tels matchs et nous voulons en tirer le meilleur avantage.»

Ce qui est sûr, c’est que les joueurs des Bruins étaient sur leur 36. Bergeron et ses coéquipiers se sont présentés au stade vêtus de vestons taillés sur mesure, manteaux et chapeaux, en guise de salutations à leur environnement. Rask avait fait écrire derrière son masque «Play Like A Champion Today», la fameuse chanson-thème des Fighting Irish.

«Une fois votre carrière terminée, ce sont des expériences que vous allez pouvoir remémorer et que vous serez heureux d’avoir vécues», a déclaré Rask.

Sean Kuraly et Brad Marchand ont également marqué pour les Bruins, qui l’ont emporté pour une deuxième fois en trois participations à un match en plein air le jour de l’An.

Les Bruins ont inscrit deux buts en cinq opportunités en avantage numérique et ils ont réduit au silence les Blackhawks en quatre supériorités numériques.

Le match était à égalité 2-2 lorsque les Bruins (22-14-4) ont joué de chance au domicile des Fighting Irish. Le puissant tir frappé de Matt Grzelcyk a atteint son coéquipier Chris Wagner devant le filet, mais Kuraly a battu de vitesse le défenseur des Hawks Gustav Forsling sur le retour et il a déjoué d’un tir du revers Cam Ward à 10:20.

«Ç’a été un gros but», a résumé l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy.

Avec ce gain, les Bruins ont grimpé au 3e rang de la section Atlantique. Ils totalisent 48 points, autant que les Sabres de Buffalo, mais ont l’avantage à cause de leur nombre de victoires en temps réglementaire ou en prolongation. Du coup, par ailleurs, le Canadien a glissé au huitième rang du classement général de l’Association Atlantique à un point des Sabres.

Les Blackhawks avait gagné cinq de leurs six derniers matchs, mais ils sont toujours en quête d’une victoire en quatre présences à la Classique hivernale. Ils ont également une fiche de 1-5 en six matchs extérieurs.

Soutenus par la majeure partie de la salle comble de 76 126 spectateurs lors d’une journée parfaite pour un match de hockey en plein air — la température indiquait 2 degrés Celsius au début du match par un temps nuageux et gris — les Blackhawks ont mis de la pression pour créer l’égalité dans les dernières minutes, mais sans succès.

Après avoir retiré leur gardien à la faveur d’un sixième attaquant, Jonathan Toews a touché le poteau avec 1:30 à jouer. Marchand a ensuite ajouté un but dans un filet désert, son 13e de la saison.

Les Blackhawks avait gagné cinq de leurs six derniers matchs, mais ils sont toujours en quête d’une victoire en quatre présences à la Classique hivernale. Ils ont également une fiche de 1-5 en six matchs extérieurs.

Brendan Perlini et Dominik Kahun ont obtenu les buts des Hawks (15-21-6) et Ward a repoussé 32 tirs.

«Nous avons connu un petit creux de vague en troisième ce qui a causé notre défaite, a admis l’entraîneur-chef des Blackhawks, Jeremy Colliton. C’est devenu difficile quand nous avons dû les pourchasser à partir de ce moment. C’est décevant car nous en avons fait assez (pour gagner) et que nous aurions probablement mieux.»

Articles récents du même sujet