Sports

Benn s'explique mal ses récents succès offensifs

Graham Hughes / La Presse Canadienne Photo: Graham Hughes
Alexis Bélanger-Champagne, La Presse canadienne - La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Jordie Benn ne sait pas comment expliquer sa récente contribution offensive, alors que le défenseur âgé de 31 ans connaît seulement sa deuxième séquence en carrière de trois parties avec au moins un point.

Jeudi, Benn a marqué l’éventuel but vainqueur dans un gain de 2-0 du Canadien face aux Canucks de Vancouver grâce à un tir des poignets vif et précis dans la partie supérieure.

«Oui, il a un vrai canon», a dit le gardien Carey Price au sujet du tir de Benn avant d’échapper un sourire en coin.

Sur la séquence, Benn a fait preuve d’un bel instinct offensif, quittant la pointe droite pour s’avancer dans l’enclave et s’offrir en option de passe pour Jesperi Kotkaniemi. Dans son humilité habituelle, le natif de Victoria, en Colombie-Britannique, a rendu hommage à ses coéquipiers.

«L’ouverture était là et il y avait une bonne présence devant le filet», a décrit Benn après la rencontre.

À ses trois dernières sorties, Benn a inscrit deux buts et deux aides. La seule autre fois où il a récolté au moins un point dans trois parties d’affilée au cours de sa carrière de 432 rencontres dans la LNH, c’était en novembre 2015. Il avait alors amassé une aide dans trois matchs consécutifs avec les Stars de Dallas.

«Je n’en ai aucune idée, a dit Benn quand il a été questionné à savoir s’il faisait quelques choses de différent depuis quelques matchs. La rondelle ne fait que rentrer.»

L’entraîneur-chef Claude Julien avait peut-être une meilleure analyse à donner du récent travail du défenseur.

«Je pense qu’il s’implique un peu plus, qu’il est un peu plus agressif dans son jeu, a-t-il noté. En zone défensive, il défend bien parce qu’il est plus agressif qu’il l’était à certains moments. Avec ça, il a pris confiance, et cette confiance fait qu’il appuie un peu plus l’attaque.

«Je trouve qu’il avait joué des bons matchs à l’étranger avant ce soir (jeudi). Encore une fois, il a été vraiment bon. Il est un gars qui joue du bon hockey présentement. Vous espérez toujours que ces choses-là vont durer le plus longtemps possible.»

En l’absence de Shea Weber en début de campagne, Benn et Jeff Petry ont été les deux défenseurs les plus fiables du Tricolore. Avec un différentiel de plus-8, Benn partage le premier rang parmi les défenseurs du Canadien avec Victor Mete. Il est aussi deuxième derrière Petry avec 69 mises en échec et premier avec 68 tirs bloqués.

«Il est un joueur très constant et je l’ai toujours apprécié, a dit Price au sujet de Benn. Il est tenace avec la rondelle. Il fait des jeux intelligents et bloque beaucoup de tirs devant moi. Il est le genre de gars qui me plaît.»

Benn ne craignait pas s’attirer la malchance en commentant ses récents succès offensifs. De toute façon, il sait très bien qu’il n’a pas à remplir le filet adverse pour s’acquitter de ses tâches.

Articles récents du même sujet