Sports

Vonn lancera sa dernière saison à Cortina

Vonn lancera sa dernière saison à Cortina
Photo by: Marco TrovatiMarco Trovati / The Associated Press

CORTINA, Italie — Ce sera un week-end émotif pour Lindsey Vonn.

Vonn est finalement prête à commencer sa dernière saison en carrière sur le circuit de la Coupe du monde de ski — et elle ne pouvait demander mieux que de le faire à Cortina d’Ampezzo.

«Ça fait beaucoup de choses à digérer. Il y a beaucoup de choses qui se déroulent simultanément, a dit Vonn en conférence de presse mercredi. J’essaie d’en profiter autant que je le peux, sans perdre mon sang-froid. J’adore me retrouver ici.»

Vonn a dit que «s’il y a un endroit — sauf à Lake Louise — où j’espérais faire un retour, alors je crois que Cortina serait au sommet de ma liste».

Vonn a signé 12 de ses 82 victoires en Coupe du monde à Cortina. Le seul endroit où elle a connu plus de succès, c’est à Lake Louise, en Alberta, avec 18 triomphes.

«J’espérais que cette dernière saison soit bien différente dès Lake Louise, mais la vie ne se déroule jamais de la façon que j’espère ou que j’anticipe. Je me débrouille donc avec les cartes qu’on m’offre, et je les jouerai de la façon appropriée.»

Le complexe alpin l’a surnommée la «reine» des Dolomites, car c’est à cet endroit que l’Américaine a enregistré son premier podium, en 2004, mais aussi là qu’elle a établi le record pour le nombre de victoires en signant sa 63e en carrière en 2015 — sous l’oeil attentif de son ex-conjoint Tiger Woods.

Vonn n’a besoin que de cinq autres victoires pour fracasser le record de 86 qui appartient au légendaire skieur suédois Ingemar Stenmark. Et pour la première fois, l’Américaine skiera en sachant la date de sa retraite.

«C’est ma dernière saison, donc le calcul du risque sera différent, a-t-elle convenu. Je vais me retrouver dans le portillon de départ et skier comme je l’avais fait lorsque j’ai obtenu mon premier podium ici, et ensuite on verra ce qui se produira. Si j’établis un nouveau record, alors je serai excitée. Sinon, ce n’est pas la fin du monde.»

Vonn, qui s’est blessée au genou gauche une semaine avant la première course à Lake Louise, en Alberta, en novembre, n’a obtenu que huit jours pour se préparer en prévision des épreuves du week-end — une descente vendredi, suivie d’un super-G dimanche.

En conférence de presse mercredi, Vonn a déclaré que ce n’est pas tant le ski qui la préoccupe, mais plutôt sa santé et sa condition physique. «Je ne suis peut-être pas à 100 pour cent au niveau de la santé, mais je sais que je suis à 100 pour cent de ma force», a-t-elle confié.

Elle a assuré qu’elle ne changerait pas ses plans quant à sa retraite — même s’il ne lui manque qu’une seule victoire pour battre la marque après Lake Louise.

«Malheureusement, mon corps me dit qu’il en a assez, a confié Vonn. Ce n’est pas une question de motivation, de désir ou de volonté, c’est un problème de cartilage, pour être franche. Mon corps ne peut plus suivre ma passion.»

Le genou droit de Vonn a subi des dommages irrévocables à la suite de ses nombreuses chutes, et elle porte des attelles aux deux jambes lorsqu’elle skie. La femme de 34 ans a dû surmonter de nombreuses blessures au fil de sa carrière: des déchirures aux ligaments croisés antérieurs, des fractures à proximité du genou gauche, une fracture à une cheville, une lacération du pouce droit, une commotion cérébrale et bien d’autres.

«J’espère que je pourrai encore skier pour le plaisir lorsque j’aurai des enfants, a-t-elle mentionné. Je dois arrêter maintenant, afin d’éviter d’avoir de nombreux problèmes de santé en vieillissant. Le ski a toujours été ma priorité, mais il est temps de tourner la page.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *