Sports

Les Flyers freinent le Canadien, 5-2

Les Flyers freinent le Canadien, 5-2
Photo by: Ryan RemiorzRyan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le Canadien n’a pas été en mesure de maintenir sa cadence et s’est plutôt mis à suivre celle des Flyers de Philadelphie, samedi.

L’offensive du Canadien a donc perdu ses repères, en plus de se buter à Carter Hart, et la formation montréalaise a vu sa série de victoires être stoppée à quatre à la suite d’un revers de 5-2 face aux Flyers de Philadelphie.

Le Canadien avait inscrit 15 buts à ses quatre parties précédentes. Après une première période intéressante, le Tricolore a toutefois été incapable de générer de la pression avec constance sur la défensive des Flyers jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

«Quand tu n’es pas récompensé, ces choses-là peuvent arriver, a noté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. J’ai trouvé que notre vitesse d’exécution a ralenti un peu en deuxième et notre avantage numérique n’a rien donné non plus. Ils ont éventuellement marqué, puis une deuxième fois. En troisième, nous devions jouer du hockey de rattrapage.»

Nolan Patrick a réussi un doublé, Travis Konecny a récolté un but et une aide, tandis que James van Riemsdyk et Michael Raffl, dans un filet désert, ont aussi touché la cible pour les Flyers (19-23-6), qui ont gagné un troisième match de suite. Shayne Gostisbehere et Sean Couturier ont récolté deux aides chacun.

Max Domi et Brett Kulak ont fourni la timide réplique du Canadien (27-18-5), qui a encaissé un cinquième revers consécutif face aux Flyers. Sa dernière victoire contre la formation de la Pennsylvanie remonte au 5 novembre 2016.

Antti Niemi a cédé quatre fois contre 23 tirs.

Quatre jours après être passé à un arrêt du record du Tricolore avec 52, Niemi n’a eu qu’à stopper un tir en première période, un long dégagement de Travis Sanheim. Niemi est donc passé tout près de vivre la quatrième période de l’histoire du Tricolore sans accorder de tir au but à ses rivaux.

Les visiteurs ont finalement ouvert la marque tard en deuxième période. Konecny a sauté sur un retour avec 2:59 à faire, puis van Riemsdyk a dévié un tir de Robert Hagg dans l’objectif avec 1:26 à jouer.

Les Flyers ont porté un dur coup en ajoutant un troisième but à 7:05 de la troisième période, quand Patrick a complété une descente à deux contre un avec Wayne Simmonds.

Domi a toutefois redonné espoir aux spectateurs en répliquant seulement 30 secondes plus tard. Il s’agissait pour Domi d’un 16e but cette saison. Il a ainsi récolté au moins un point dans un quatrième match de suite, amassant deux buts et trois aides au cours de cette séquence.

Cependant, Patrick s’est assuré que les Flyers aient le dernier mot en ajoutant son deuxième du match avec 10:29 à faire, contournant Brendan Gallagher avant de battre Niemi d’un tir des poignets puissant et précis.

Kulak a marqué son troisième but de la saison avec 4:01 à faire, mais le mal était fait pour le Tricolore. Raffl a porté le coup de grâce avec 51,7 secondes à écouler en tirant dans un filet désert.

Outre Niemi à la place de Carey Price, l’entraîneur Claude Julien avait apporté un autre changement à sa formation. Charles Hudon avait pris la place de Matthew Peca, participant ainsi à seulement un quatrième match depuis le début du mois de décembre.

Les joueurs du Canadien seront de retour au Centre Bell dès dimanche matin pour un concours d’habiletés devant leurs partisans. Ils disputeront ensuite un dernier match avant la pause du match des étoiles mercredi, quand ils accueilleront les Coyotes de l’Arizona.

Échos de vestiaire

Le Canadien a conclu une séquence de neuf matchs en 15 jours avec un dossier de 5-4-0. Le défenseur Shea Weber commente:

«C’est correct, mais j’aurais préféré une victoire ce soir. On verra où ça va nous mener. Il y a quelques-unes de ces victoires que nous ne méritions pas nécessairement et que nos gardiens ont volées. Mais le hockey va parfois ainsi.»

Max Domi analyse ce qui a mené à la baisse d’intensité du Canadien:

«(Les Flyers) ont beaucoup de vétérans, de joueurs d’expérience. Ils ont été capables de ralentir le jeu et ils ont beaucoup de talent. Nous nous sommes éloignés de notre style rapide et avons commencé à jouer comme eux, plus lentement. Ils ont profité de leurs occasions et nous, non. Quand nous nous sommes retrouvés en arrière au pointage, nous n’avons pas été en mesure de revenir dans la rencontre.»

Charles Hudon a notamment décoché trois tirs au but et appliqué trois mises en échec en 15:13 de jeu à son premier match depuis le 8 janvier:

«Je me suis bien senti même si ça faisait longtemps que je n’avais pas joué. J’ai retrouvé mon synchronisme plus facilement que ce à quoi je m’attendais. J’ai manqué quelques occasions, mais au moins j’en ai eu.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *