Sports

Carey Price peut combler bien des lacunes

Après avoir pris l’avance mardi soir contre les Panthers, en Floride, le Canadien a été dominé 25-5 aux tirs au but.

Bref, les Panthers ont tiré aussi souvent en 24 minutes et 34 secondes que le Tricolore durant tout le match.

Pour ceux qui suivent le Canadien de façon régulière, ce n’est pas une surprise. L’équipe perd souvent la bataille des tirs. Elle n’est pas très forte en matière de possession de la rondelle et arrive rarement à voler le disque à ses adversaires. Mais même si ce genre de performance contre les Panthers est de routine, ce n’est peut-être pas aussi grave que vous le pensez.

À moins que vous vous appeliez Carey Price ou Dustin Tokarski et que votre équipe soit en avance au pointage. Au lieu de continuer à attaquer quand il prend les devants, le CH a plutôt l’habitude de laisser son gardien le transporter vers la victoire. Selon la nouvelle section de statistiques avancées sur le site web de la LNH – quel beau développement! –, le style de jeu du Tricolore n’est pas de nature à permettre de l’emporter régulièrement.

Après le match en Floride, les Montréalais avaient un différentiel de tirs tentés (ce qui inclut des tentatives bloquées et ratées) de -207, bon pour le 23e rang dans la Ligue. Aucune équipe présentement en position de participer aux séries n’est classée plus bas.

Encore plus inquiétant, quand le Canadien a les devants, comme ce fut le cas mardi, il se fait lourdement malmener en matière de possession de la rondelle. L’équipe a un différentiel de tirs tentés catastrophique de -266 dans cette situation (28e rang dans la LNH). Cela nous dit, encore une fois, que lorsqu’ils sont en avance, les hommes de Michel Therrien préfèrent adopter un jeu prudent et défensif, et espérer que Price ou Tokarski soit le meilleur joueur sur la glace. À la décharge de Therrien et de ses troupes, les équipes perdent d’habitude la bataille des tirs quand elles sont en avance – seulement sept formations ont un différentiel positif dans cette situation.

Le Canadien est beaucoup plus susceptible d’être agressif quand il tire de l’arrière. Il a un différentiel de tirs tentés de +132 en pareille circonstance, ce qui le classe 18e. Et quand le pointage est serré (différence d’un but en première ou en deuxième période et pointage égal en troisième), il a un différentiel de +54 (14e rang dans la LNH).

Le Tricolore joue avec le feu en utilisant ce style, mais Carey Price a de bonnes chances de gagner les trophées Hart et Vézina, et il semble capable de continuer sans se brûler les doigts.

Articles récents du même sujet