Uncategorized

Je sais tout sur le follicule pileux – merci Shopping TVA

Je sais tout sur le follicule pileux – merci Shopping TVA

Depuis le début de la semaine, je tourne en rond entre toutes les chaînes sur ma télé. La fin des Olympiques laisse beaucoup de temps pour écouter autre chose.

Mais il faut se l’avouer, la télé d’après-midi, c’est ordinaire.

Me voilà donc devant Shopping TVA qui essaie de me vendre une machine à lumière pulsée pour me débarrasser de mes poils disgracieux (c’est eux qui le disent!).

Le hic : presque aucun poil ne se qualifie pour être enlevé avec l’appareil qu’on essaie de me vendre pour 4 paiements faciles de 99,98$ + frais de port et manutention (!!!).

Ça n’enlève pas les poils blonds. Ni les blancs. Ni les gris. Et il faut surtout pas utiliser l’appareil l’été ou après avoir été au soleil.

Mon point: Shopping TVA, c’est n’importe quoi. Je comprends que ce n’est pas une émission à proprement parler. Que c’est une infopub pour vendre des bébelles qui vont ramasser la poussière pendant que TVA va ramasser votre argent. À ce titre, est-ce que Louise-Josée Mondoux est une animatrice, ou une vendeuse?

Au-delà de Shopping TVA, je trouve dommage que la télé d’après-midi ne soit pas plus inventive. Je sais, le public n’est pas là et celui qui y est est plutôt âgé et souvent féminin. Par contre, je me dis que ce serait l’idéal pour tester des concepts. Pourquoi ne pas avoir une case « pilote »? On pourrait y essayer de nouveaux animateurs ou de nouvelles formes d’émission, jouer avec le direct.

Mais évidemment, la réponse c’est que la télé ce n’est pas un « art », ce n’est pas fait pour essayer et être créatif, c’est une business pour faire de l’argent. Ce qui culmine dans Shopping TVA.