Uncategorized

Un projet d’apiculture urbaine voit le jour chez Mayrand

Un projet d’apiculture urbaine voit le jour chez Mayrand
Photo: Collaboration spéciale

Tout l’été, les employés de l’entrepôt d’alimentation Mayrand ont hébergé de nouvelles locataires. L’entreprise a accueilli des milliers d’abeilles par le biais d’un projet d’apiculture urbaine.

Les abeilles ont la vie dure et les colonies se dissipent à grande vitesse – perte de 21% en 2017 et de 16% en 2016 selon des données du MAPAQ – un peu partout au Québec.

«Nous voulions faire notre part concrètement pour l’environnement. Nous avons rencontré les gens d’Alvéole – une entreprise spécialisée dans l’installation de ruches et l’accompagnement apicole – et leur éthique nous a plu. À la suite de quoi nous avons accueilli deux ruches sur nos terrains», explique Sophie Schwartz, vice-présidente marketing et stratégie numérique chez Mayrand.

Comme les ruches étaient disposées en retrait du bâtiment de l’entreprise, les clients n’ont pas nécessairement eu connaissance du projet. Pour eux, tout se déroulait normalement.

Mais pour l’entreprise, l’initiative a eu des effets bénéfiques sur l’esprit d’équipe des employés. Tout au long du projet, plusieurs d’entre eux ont pris soin de leurs nouvelles collègues et ils étaient très contents de participer à leur façon.

Cela a été une belle réussite et nous sommes fiers d’avoir embarqué dans ce projet, ajoute Mme Schwartz.

À un point tel que le projet se poursuivra l’an prochain, confirme-t-elle.

Quant au miel récolté, il ne sera pas commercialisé. L’entreprise a quelques idées en tête, mais n’a pas pris de décision. Parions toutefois que certains petits cadeaux corporatifs risquent d’être sucrés.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *