Rosemont
05:00 21 mai 2020 | mise à jour le: 20 mai 2020 à 18:53

Un peu de répit aux parents épuisés de Rosemont

Un peu de répit aux parents épuisés de Rosemont
Photo: iStock

Confinés avec leurs enfants depuis la fermeture des écoles à la mi-mars, certains parents font face à des difficultés. Pour les aider à éviter les tensions et leur permettre de prendre un peu de répit, plusieurs organismes familiaux de Rosemont ont adapté leurs services.

«Avec le confinement et les règles de distanciation sociale, beaucoup de parents ne peuvent plus compter sur leur réseau habituel. Les grands-parents, les amis, les garderies ne peuvent pas prendre le relai», explique Geneviève Bouchard, coordonnatrice générale à l’Oasis des enfants de Rosemont.

L’organisme qui aide les familles et organise d’habitude des activités pour les enfants a tenu à rester présent pendant cette période difficile. Chaque jour, du lundi au vendredi, les animateurs proposent des activités en ligne. Vlogs, défis Tik tok, cours de dessin, plus de 50 enfants suivent le programme proposé par l’Oasis.

Le répit-poussette, un service innovant

Ces activités, permettent aux parents de souffler un peu, mais l’Oasis a voulu aller plus loin. Pour leur offrir un vrai moment de répit, l’organisme a mis en place depuis peu un service de répit-poussette.

«Au tout début du confinement on avait mis en place un service de garde d’urgence pour les parents qui devaient continuer à travailler, raconte Mme Bouchard. On a entendu parler du ressources dans le bas du fleuve qui avait créé un service de répit-poussette et on a voulu faire la même chose.»

Grâce à des bénévoles référencés et expérimentés, l’Oasis a pu développer ce service de garde ponctuelle. Une heure ou deux par semaines, un bénévole prend le relai et permet aux parents à bout de souffle de se reposer un peu.

Combattre l’isolement

Le risque pour les parents confinés est aussi de se retrouver isolés. Chez l’Oasis, ils bénéficient d’un suivi téléphonique régulier qui leur permet d’exprimer leurs frustrations, leurs doutes ou leurs difficultés.

D’autres organismes travaillent aussi à maintenir un lien avec les familles et à permettre aux parents d’échanger. La Table de Concertation en Petite Enfance de Rosemont (TCPER) et le Carrefour Familial l’Intermède (CFI) ont ainsi créé le Café Famille, un rendez-vous hebdomadaire pour les parents.

«Nous avons mis en place un Zoom ou les parents [surtout des mamans] et les enfants peuvent se parler et garder le lien, explique Amélie Davoust, intervenante communautaire au CFI. Nous avons eu des idées de bricolage, des allaitements, des préparations de café, mais surtout du plaisir à se retrouver chaque semaine.»

Articles similaires