Uncategorized
17:02 25 septembre 2020 | mise à jour le: 29 septembre 2020 à 00:12 temps de lecture: 3 minutes

Trump en visite dans des États clés pour disqualifier son adversaire

Trump en visite dans des États clés pour disqualifier son adversaire
Photo: Evan Vucci/AP PhotoLe combattant de l'UFC Jorge Masvidal démontre son soutien pour Donald Trump lors d'un événement du président américain à Miami.

DORAL, Fla. — Le président Donald Trump a tenté vendredi de gruger les appuis de son rival démocrate parmi les électeurs hispaniques de la Floride, qui pourraient déterminer le résultat des élections dans cet État clé crucial.

«Joe Biden a trahi les Américains d’origine hispanique et je me bats pour vous», a-t-il déclaré lors d’une table ronde dans son club de golf de Doral, où il a passé la nuit après un rassemblement à Jacksonville.

M. Trump a fait un arrêt en Floride dans le cadre d’une tournée de deux jours dans les États pivots.

Il a commencé son voyage en parlant de soins de santé en Caroline du Nord, où lui et son rival démocrate sont à égalité dans les sondages.

Son périple se termine vendredi soir à Newport News, en Virginie. Joe Biden est bien en avance dans cet État, que M. Trump a perdu par cinq points de pourcentage en 2016. Mais l’endroit est situé près de comtés importants de la Caroline du Nord que M. Trump peut difficilement visiter, selon sa campagne, puisque ce ne sont pas tous les aéroports qui peuvent accueillir Air Force One.

Le président républicain était aussi à Atlanta, vendredi, pour participer à un événement sur l’autonomisation économique des Noirs. Il tente ainsi de réduire l’avantage écrasant des démocrates auprès des électeurs afro-américains en Géorgie, un autre État compétitif.

La campagne Trump, qui a eu du mal à progresser contre Joe Biden, est de plus en plus convaincue que son soutien augmente parmi les Latino-Américains, notamment en Floride, l’un des champs de bataille les plus compétitifs de 2020, où les élections sont souvent remportées par un seul point de pourcentage.

Selon un sondage de NBCNews/Marist effectué plus tôt ce mois-ci, les électeurs latino-américains sont presque également répartis entre MM. Biden et Trump — un changement majeur par rapport au même sondage en 2016, lorsque la démocrate Hillary Clinton menait largement Donald Trump avec 59 % des intentions de vote, contre 36 %. Mais un autre sondage de l’Université Monmouth plaçait M. Biden bien en avance auprès de ces électeurs, à 58 % des intentions de vote contre 32 % pour M. Trump.

En raison des inquiétudes croissantes sur l’apparent déclin des appuis de Joe Biden, la campagne s’est lancée dans un effort urgent pour essayer de consolider le soutien des électeurs plus âgés, des banlieues et des Afro-Américains pour tenter de compenser les pertes ailleurs.

Les électeurs hispaniques de la Floride ont tendance à être un peu plus républicains que ceux d’ailleurs au pays en raison de la population cubano-américaine de l’État, à qui M. Trump s’adresse souvent.

Jill Colvin, The Associated Press





Articles similaires