Uncategorized

Premier hiver pour le REV sur Saint-Denis et De Bellechasse

Vélo d'hiver sur le REV
Des pistes cyclables déneigées à Montréal comme celles du REV ont encouragé plus de personnes à pratiquer le vélo d’hiver. Photo: Josie Desmarais

Pour son premier hiver, le Réseau express vélo (REV) aménagé sur les rues Saint-Denis et De Bellechasse semble attirer plusieurs cyclistes adeptes du vélo d’hiver. On retrouve d’ailleurs parmi eux de plus en plus de familles.

Bien que l’achalandage soit beaucoup moins important que cet été, près de 200 cyclistes empruntent chaque jour le REV de Bellechasse d’après les compteurs installés par la Ville de Montréal. Sur Saint-Denis, les capteurs enregistrent en moyenne 450 passages par jour depuis le début de l’année 2021.

Pour collecter ces données, la Ville a installé quatre boucles électromagnétiques sous l’asphalte, le long des 15 km de voies cyclables.

Le compteur du REV de Bellechasse se trouve proche de l’intersection avec la 13e Avenue, tandis que ceux du REV Saint-Denis sont placés aux coins de Sauvé, Des Carrières et Rachel.

Selon la Ville, ces chiffres «démontrent une très grande utilisation des aménagements», alors que l’hiver et ses tempêtes de neige auraient pu décourager les usagers.

«Rappelons que le contexte pandémique actuel, le télétravail qui en découle et la saison hivernale qui est toujours en cours ont inévitablement une incidence sur la fréquentation des pistes cyclables», souligne la relationniste médias à la Ville, Mélanie Gagné.

Rouler en famille

Certaines familles utilisent le REV pour leur premier hiver à vélo. C’est notamment le cas de Rebecca Pétrin et de ses deux garçons de 3 et 5 ans qui vont à la garderie et à l’école en empruntant le REV de Bellechasse.

«S’il n’y avait pas de piste sécurisée comme le REV, ça serait impossible, témoigne-t-elle. J’ai une voiture, mais ça me prend plus de temps d’aller jusqu’à l’école de quartier par la route.»

Comme elle, une autre maman, Maryse Dagenais, utilise le REV de Bellechasse pour ses déplacements quotidiens, pour aller travailler ou faire ses courses. Ses enfants de 11 et 12 ans l’empruntent aussi depuis cet été.

«C’est mon mode de transport principal et je croise beaucoup d’autres cyclistes tous les jours sur le REV. On se sent en sécurité», explique-t-elle.

Engouement

La piste semble également séduire les habitués du vélo d’hiver. Plusieurs se réjouissent de cette nouvelle infrastructure qui facilite leurs déplacements quotidiens.

«Je fais du vélo été comme hiver depuis maintenant cinq ans et c’est super de voir qu’il y a de plus en plus de gens qui s’y mettent», raconte le résident de Rosemont Normand Cyr.

De la fenêtre de sa cuisine qui donne sur la rue de Bellechasse, il dit voir des vélos circuler toute la journée.

Jean-François Veilleux, qui vit aussi dans le quartier, fait le même constat, autant sur de Bellechasse que Saint-Denis.

«C’est vraiment impressionnant cette année, je croise du monde à chaque voyage, témoigne-t-il. C’est une infrastructure qui est sécuritaire, je pense que ça incite les gens à essayer.»