Montréal
18:08 7 novembre 2020 | mise à jour le: 8 novembre 2020 à 11:07 temps de lecture: 3 minutes

REV sur Saint-Denis: des citoyens inaugurent le nouvel axe cyclable

REV sur Saint-Denis: des citoyens inaugurent le nouvel axe cyclable
Photo: Archives Métro Média

Samedi matin, aux alentours de 11h, quelques centaines de citoyens, dont plusieurs familles, se sont réunis pour participer à l’inauguration du nouveau Réseau express vélo (REV) sur la rue Saint-Denis.

Le projet controversé n’a pas plu à de nombreux commerçants dans sa phase de construction. Les travaux sont maintenant terminés, mais cela ne veut pas dire que les propriétaires de certains commerces ne vivent pas dans l’incertitude pour la suite.

Vers 11h, les cyclistes ont débuté leur trajet devant le parc Jeanne-Sauvé, situé dans Ahuntsic à l’intersection Berri et Gouin, pour finalement se rendre dans le secteur commercial de Saint-Denis sur le Plateau, entre Gilford et Roy. À la fin du parcours, les citoyens étaient invités à encourager les commerçants des environs, qui ont beaucoup souffert pendant les derniers mois alors que des travaux avaient lieu.

Plus tôt samedi, Projet Montréal, le parti politique de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a publié une photo accompagnée d’un message pour souligner l’inauguration sur son compte Twitter.

Le futur des commerçants des environs

Il suffit de constater le nombre de citoyens présents pour l’inauguration afin de comprendre que le nouveau REV de la rue Saint-Denis fait le bonheur de plusieurs personnes. Cependant, de nombreux commerçants ne semblent pas très emballés par ce projet, et ce, depuis le début des travaux.

Pour les commerçants de la rue, le retrait d’un nombre important de places de stationnement pose un problème majeur.

En septembre dernier, la Coalition Accès Rue Saint-Denis, dont les porte-parole sont Conept Zone inc., MycoBoutique inc. et Optiques Georges Laoun inc., avait envoyé une mise en demeure à la mairesse de Montréal. Les commerçants faisant partie de la coalition étaient frustrés par les travaux et reprochaient à Valerie Plante de ne pas communiquer avec eux.

La réaction d’un commerçant

Dans un entretien avec Métro, Pierre Noël, le propriétaire de MycoBoutique, une entreprise familiale spécialisée dans les produits dérivés des champignons, a déclaré qu’il allait devoir attendre un peu avant de voir quels seraient les réels impacts du REV sur son commerce. Il a tout de même dit qu’il anticipait déjà certains dommages. Lui qui possède la boutique depuis 16 ans a fréquemment vu des travaux majeurs sur la Saint-Denis au fil des années.

Tout comme plusieurs de ses employés, M. Noël se déplace souvent en vélo. Il trouve donc qu’il est important que des pistes cyclables sécuritaires soient accessibles aux citoyens. Cependant, il ne peut s’empêcher de penser aux dommages que le REV va causer à son commerce.

«Malgré l’intérêt qu’il y a à avoir une piste cyclable sécuritaire, qui est quelque chose d’important, ça va changer quand même la dynamique commerciale sur la rue. Particulièrement pour les commerces spécialisés, comme le nôtre. Ce sont des commerces pour lesquels l’affluence est très importante. C’est sûr qu’on va souffrir du fait que l’accessibilité soit plus difficile pour les véhicules.» -Pierre Noël, propriétaire de MycoBoutique

M. Noël a tout de même ajouté que les commerces dans lesquels les clients ne ressortent pas avec des objets fragiles ou encore plusieurs sacs, comme les bars et les cafés, pourraient bénéficier du nouvel axe cyclable.

Articles similaires