Uncategorized

Piétonniser pour mieux rêver

Photo: Bellastock.Qc

Ce ne sont certainement pas les festivals qui manquent à Montréal. Mais contrairement à bien des évènements, Bellastock.Qc ne vise pas qu’à dynamiser la ville: il vise humblement à la réinventer.

Ce sera d’autant plus vrai pour la seconde édition de ce festival expérimental d’architecture qui débute ce vendredi, et qui misera sur la rue Island, dans Pointe-Saint-Charles, pour y déployer son laboratoire urbain.

IMMO_01 - Établis éphémères_c100L’objectif : piétonniser la rue pendant trois jours afin d’expérimenter d’autres usages que la circulation automobile, en créant des installations interactives et du mobilier urbain temporaire pour les résidents du secteur.

«Avec la force de production du festival, c’est-à-dire les efforts d’une centaine de personnes [surtout des designers et des architectes], on s’est demandé comment rendre service aux citoyens, me confiait récemment le coordonnateur de l’évènement, Louis Destombes. On a donc identifié, avec des résidents et des organismes du coin, sept sites le long de la rue Island avec différentes problématiques sur lesquelles on pouvait travailler durant le festival.»

Par exemple, comment rendre l’espace plus convivial pour les piétons et les cyclistes? Peut-on favoriser les rencontres dans le quartier en créant de nouveaux foyers de socialisation? L’art public peut-il s’enraciner sur la rue?

Le woonerf est un concept hollandais qui signifie «rue conviviale». Il s’agit d’une rue où les voitures sont admises à très basse vitesse, mais où la priorité est donnée aux piétons et aux enfants.

Les trois jours de festival serviront ainsi à concevoir, fabriquer et tester diverses constructions qui seront bâties à partir de matériaux récupérés sur des chantiers ou des entrepôts, comme ceux de Juste pour Rire.

«On a mis la main sur du bois, des tuyaux de plastique et d’immenses toiles qui servaient de décors pour des productions artistiques, poursuit M. Destombes. Ces matériaux se seraient probablement retrouvés dans un centre de tri ou un dépotoir [sans notre intervention].»

IMMO_03 - Sites d'implantation_c100De son côté, l’arrondissement du Sud-Ouest surveillera de très près ce week-end d’expérimentation citoyenne. Les résultats qui en ressortiront risquent fort bien d’influencer l’avenir de la rue Island que le maire Benoit Dorais imagine déjà transformée en woonerf.

«Ultimement, on espère que nos installations resteront en place au-delà de Bellastock.Qc, indique le coordonnateur. Idéalement, jusqu’à ce que l’arrondissement décide d’aller de l’avant avec un aménagement plus permanent d’ici deux ou trois ans.»

Le public pourra profiter des installations du festival ce dimanche, dès midi.