Actualités

Exclusif: Le centre de jour du CLSC de RDP déménage à Mercier-Est

Exclusif: Le centre de jour du CLSC de RDP déménage à Mercier-Est
Photo: Simon BousquetLe centre de jour du CLSC de Rivière-des-Prairies va être transféré au Centre d'hébergement Pierre-Joseph-Triest courant février.

Le centre de jour du CLSC de Rivière-des-Prairies va fermer mi-février. L’ensemble des services de l’établissement sera transféré au Centre d’hébergement Pierre-Joseph-Triest dans le quartier de Mercier-Est. Une centaine d’aînés sont concernés.

Le transfert vient d’être confirmé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS). La raison principale de ce changement ? «L’amélioration de la sécurité et des services», explique la directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées, qui n’hésite pas évoquer les deux étages à gravir pour rejoindre l’actuel centre de jour.

Le centre de jour du CLSC de RDP offre des services de dîner, activités sociales, exercices physiques aux personnes âgées de 65 ans ou plus, principalement en perte d’autonomie.

Des services identiques, promet l’établissement
«Les besoins évoluent, la clientèle est plus âgée, moins autonome et nous devons nous adapter, décrit Danièle Bernard qui réfute des arguments économiques pour justifier cette décision. Parmi nos clients, il y a beaucoup de diagnostic de démence, des dangers de fugue. La sécurité et la surveillance sont primordiales.»

Au Centre d’hébergement Pierre-Joseph Triest, les services resteront identiques, promet Mme Bernard. «On ne veut inquiéter personne. Chacun retrouvera son groupe et ses intervenants. On ne transfère pas leur vie. Ils pourront également se faire de nouveaux amis. Il y a de réels gains».

«Dans ce nouveau centre, rénové, il n’y aura plus d’ascenseur à prendre, pas de longue chaîne de transfert. Un débarcadère, devant l’établissement, permettra même de d’accueillir un véhicule adapté», poursuit la directrice.

Le syndicat du CSSS de la Pointe-de-l’Île inquiet
Alors que plus de 7 km séparent le centre de jour du CLSC de RDP et celui de Mercier-Est, le transport des personnes âgées inquiète la directrice du bureau syndical du CSSS de la Pointe-de-l’Île.

«C’est dommage pour la clientèle, regrette Marie-Chantal Mireault, ravie cependant de constater qu’aucune suppression de poste n’ait été annoncée. Cela aura un impact sur le quotidien de ces personnes qui vont devoir faire plus de trajet.»

Un point défendu par Mme Bernard, qui certifie que tous les clients bénéficieront d’un transfert depuis leur domicile. «Une dizaine de personnes pourraient subir de telles conséquences, mais nous ferons tout pour qu’il n’y ait pas plus de 45 min de transport par trajet», signale-t-elle.

La date précise de ce transfert, attendu courant février, n’est pas encore connue.