Actualités

Une nouvelle piste cyclable protégée sur Saint-Vallier

Une nouvelle piste cyclable protégée sur Saint-Vallier
Photo: Emmanuel DelacourLe projet créera un lien avec la piste sur la rue Bellechasse.

Une nouvelle piste cyclable verra le jour sur la rue Saint-Vallier d’ici la fin du mois d’octobre, venant sécuriser les déplacements des utilisateurs du vélo se dirigeant vers le métro Rosemont.

Des travaux ont été lancés le 24 septembre sur le tronçon situé entre le boulevard Rosemont et la rue de Bellechasse, jusqu’au 25 octobre.

Ceux-ci visent à reconstruire les trottoirs des côtés est et ouest, de refaire l’asphaltage et de mettre en place un mail central pour une piste cyclable.

Celle-ci sera bidirectionnelle et protégée par une bordure de béton.

«Le projet prévoit un lien avec la piste cyclable sur Bellechasse aux points d’intérêt suivants: la Bibliothèque Marc-Favreau, le métro Rosemont, la piste bidirectionnelle existante entre la station de métro et la bibliothèque et une station Bixi», indique Marilyne Laroche Corbeil, relationniste à la Ville de Montréal.

De plus, la voie a été conçue pour permettre le déneigement durant la saison hivernale.

Le projet aménagement prévoit aussi un lien cyclable avec la populaire piste de la rue des Carrières, qui est située au sud de la Bibliothèque Marc-Favreau, et qui fait un trajet est-ouest entre les quartiers de Rosemont et de La Petite-Patrie. Le chantier qui se trouve derrière la Bibliothèque Marc-Favreau vient d’être lancé par l’Arrondissement.

Il s’agit d’un bon emplacement pour cet aménagement selon Suzanne Lareau, présidente-directrice générale chez Vélo Québec.

«Ce petit tronçon de rue est quand même plutôt large et peut laisser passer un bon débit de circulation. Cela a bien été pensé», affirme-t-elle.

Celle-ci se réjouit aussi du fait que la piste soit en site propre, c’est-à-dire qu’elle est séparée de la circulation automobile par des aménagements physiques, ce qui se trouve parmi les meilleures pratiques pour assurer la sécurité des cyclistes.

«Les bandes marquées au sol peuvent être suffisantes dans les rues où il n’y a pas beaucoup de trafic, mais ça ne convient pas aux endroits passants. Les pistes en site propre s’avèrent à être les plus sécuritaires», souligne Mme Lareau.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *