Actualités
20:39 6 février 2019 | mise à jour le: 6 février 2019 à 20:39

La STM honore la mémoire d’un de ses architectes-pionniers du métro

La STM honore la mémoire d’un de ses architectes-pionniers du métro
Jean Dumontier. Photo: Courtoisie, STM

«C’est une séance [du conseil d’administration] bien spéciale aujourd’hui», a lancé le président de la Société de transport de Montréal (STM) Philippe Schnobb mercredi soir, alors qu’il s’apprêtait à honorer la mémoire de Jean Dumontier, un des premiers architectes derrière la construction du métro, dans les années 1960.

«Pour lui, notre réseau était une machine, mais une machine pour les humains», a poursuivi l’ancien journaliste. Il fallait l’humaniser, avec une architecture de qualité mettant de l’avant des matériaux nobles, de grands volumes et l’apport de la lumière naturelle.»

La STM a choisi mercredi de changer le nom du Comité architecture du métro pour le Comité Jean-Dumontier.

«Il a laissé sa marque sur le réseau. Dans 100 ans, les futurs architectes qui étudieront des stations qui n’existent pas encore, sur la ligne rose par exemple, pourront se référer à lui pour revenir à l’essentiel dans leur travail.» – Philippe Schnobb, président de la STM

«Le patrimoine architectural, c’était une vraie fierté pour lui. […] Les membres de ce nouveau comité pourront poursuivre leur travail en s’inspirant de son œuvre», a-t-il avancé.

En plus d’être un des pionniers de la construction du réseau, dès 1962, Jean Dumontier a aussi été l’architecte en chef des prolongements du réseau, de 1971 à 1988, sur les lignes orange, verte et bleue.

Décédé le 27 décembre dernier, l’homme qui avait 83 ans est aussi le cerveau derrière les stations Jean-Drapeau et Longueuil, conçues à l’occasion de l’Exposition universelle de 1967.

Aux yeux de la STM, M. Dumontier aura été un pionnier dans l’intégration de l’art à l’architecture du métro, lui qui a notamment créé les quatre murales en béton de la station Jean-Drapeau. «Il a été le premier architecte du métro à concevoir lui-même les œuvres d’art dans ses stations», a commenté le président.

Embauché à la Ville de Montréal dès la fin de ses études, Jean Dumontier aura, en outre, contribué à «prodiguer de judicieux conseils» jusqu’à sa mort, alors qu’il faisait partie du Comité architecture du métro de Montréal, groupe qui portera donc dorénavant son nom.

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Giacomo Vigna

    Celui-ci mérite d’être célébré. Le métro est extraordinaire et devra être développé davantage en son honneur.

  • Ginette Cormier.

    Honneur tout à fait mérité. Je connais ce monsieur, quel gentilhomme. Ses deux frères demeurent dans mon village et sont de la même catégorie. Remerciement à ceux qui ont pensé de l’honorer.