Actualités
12:40 13 février 2019 | mise à jour le: 13 février 2019 à 17:24 temps de lecture: 3 minutes

Projet de ligne rose: le ministre des Transports «est déconnecté de la réalité», selon Valérie Plante

Projet de ligne rose: le ministre des Transports «est déconnecté de la réalité», selon Valérie Plante
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante

La mairesse Valérie Plante a vivement critiqué le ministre des Transports, François Bonnardel, pour avoir rejeté «du revers de la main» le projet de construction de la ligne rose dans le réseau de métro de Montréal. Celui-ci est pourtant étudié actuellement par l’organisme responsable de la planification et du financement du transport en commun dans le Grand Montréal.

«J’ai été déçue d’entendre encore une fois le ministre [rejeter] du revers de la main la ligne rose. Il faut rappeler que la ligne rose est un projet qui est actuellement à l’étude par l’Autorité régionale de transport métropolitain», a déclaré mardi Valérie Plante, en marge d’une conférence de presse à l’Université McGill.

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, n’a montré aucun intérêt lundi à ce projet de ligne de métro diagonale, qui relierait Montréal-Nord à Lachine, en passant entre autres par plusieurs quartiers centraux de la métropole.

«Ce n’est pas une priorité à court, à moyen et à long terme pour notre gouvernement», a-t-il dit, en mêlée de presse, à la suite du 14e déjeuner-bénéfice de Trajectoire Québec.

«Déconnecté de la réalité»
Selon la mairesse de Montréal, M. Bonnardel «est déconnecté de la réalité» lorsqu’il affirme que le prolongement de la ligne bleue du métro «va venir désengorger la ligne orange». Selon elle, ce projet risque plutôt d’augmenter le nombre de résidants de l’est de Montréal qui emprunteront la ligne orange pour se rendre au centre-ville.

«La ligne rose est une des solutions possibles pour désengorger la ligne orange. Donc, j’invite vraiment le ministre à prendre le métro avec moi pour qu’il puisse réaliser à quel point la ligne orange est engorgée, tellement engorgée», a lancé Mme Plante.

«J’ai besoin d’entendre que le ministre comprend la réalité criante, c’est-à-dire la surchauffe de la ligne orange du côté est.» -La mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Mercredi après-midi, en réaction aux propos de Valérie Plante, le ministre des Transports du Québec se serait montré ouvert à aller prendre le métro avec la mairesse de Montréal.

«Merci d’accepter mon invitation à voyager sur la ligne orange, qui accueille des centaines de milliers de Montréalais chaque jour et qui arrive à saturation», a écrit Valérie Plante sur Twitter en fin d’après-midi.

Articles similaires

Commentaires 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Giacomo Vigna

    Le metro doit couvrir tout Montreal et environs et de plus être accessible avec une ascenseur comme à Toronto. Cela ne peut attendre le prochain siècle.

    • Ghislaine Collette

      Vrai !

    • Luis Rondon

      Ouais, d’accord, je suis en condition handicap temporalment, et Un difficile pour me déplacer dans les stations de métro sans ascenseur 🙁 aussi c’est vrai la ligné orange es plus plus occupé, parfois la ligne verte aussi.

    • Martin Rioux

      Premièrement, la ligne bleu aurait dû être fini depuis bien longtemps mais le gouvernement ne trouvais pas vraiment important de finir cette ligne, maintenant pour ne pas faire la ligne rose, ils utilisent l’importance de la ligne bleu comme excuse.

      Aussi au lieu de faire une nouvelle ligne qui va compliqué les déplacements de citoyens et qui va coûté très cher, pourquoi pas juste rallonger les lignes existant surtout la ligne vert qui pourrait faire la même travail que de rajouter une nouvelle ligne.

  • Michel Nadeau

    Le développement du métro aurait due passer avant le REM selon moi, prolongement ligne jaune pour mieux servir la rive sud et ligne rose devrait déjà être en chantier. La ligne orange est saturé même avec les nouveaux trains, les voyageurs sont entassé comme des sardines.
    Le transport en commun et routier ont l’a pas l’affaire au Québec.

  • Kamille Briand

    Au lieu d’amener le ministre sur la ligne orange, Mme Plante devrais lui faire prendre l’autobus de Dorval jusqu’au centre ville
    Peu etre quil comprendrais un peu l’urgence de la chose

  • Normand Roy

    Décroché de cette idée faramineuse $$$$ mme Plante

  • Pierre M

    Ce ministre est complètement déconnecté de la réalité montréalaise . Et puis faudrais doubler l’enveloppe budgétaire pour le transport collectif car avec la densité du centre ville qui augmente On arrive facilement à une saturation du service.!

    • daniel lamarre

      C’est un peu ce qui arrive quand on vide les régions pour grossir Montréal

  • André

    Ce ministre fait des déclarations dénuées de toute compréhension des véritables enjeux. Il nous dirige vers la catastrophe. J’espère que son petit parcours d’un matin sur la ligne orange, sur laquelle je me compresse tous les jours comme mes valeureux concitoyens des quartiers centraux, va lui ouvrir les yeux.

  • Anne-Marie Clark

    Personnnellement, mon fils et moi nous trouvons essentiel que le projet de la ligne Rose se concrétise. Nous partageons la même opinion que Madame la Mairesse de Montréal Mme Valérie Plante. En espérant que le ministre du transport s’ouvrira les yeux et qu’il en verra l’importance. La ligne orange est tellement engorgée que ça n’a juste plus de bon sens. Il faut que le métro soit plus accessible aux usagers du métro.