Actualités

Revendiquer à coups de pelle dans le Sud-Ouest

Revendiquer à coups de pelle dans le Sud-Ouest
Photo: Photo: Messager Lachine & Dorval – Olivier CroteauDix années se sont écoulées depuis la première pétition revendiquant le déneigement de la piste du Canal de Lachine. Lors du Pellete-in de ce matin, des cyclistes ont exigé son entretien l’hiver.

Une quinzaine de cyclistes se sont rassemblés pour déneiger la piste du canal de Lachine, près de la passerelle Atwater, ce matin. Réclamant un axe cyclable accessible à l’année, ils voulaient une fois de plus faire pression sur Parcs Canada par ce geste symbolique.

Le groupe n’a pas eu à trop pelleter puisqu’à leur grande surprise, un chasse-neige conduit par un col bleu s’est présenté pour dégager la voie en moins de deux.

On a pris l’initiative de venir donner un coup de main avec la machinerie qu’on utilise pour nos sentiers et nos parcs. On voulait aussi montrer qu’on a l’équipement nécessaire pour déneiger la piste.» – Alain Vaillancourt, conseiller de l’arrondissement du Sud-Ouest

Un des porte-parole de l’Association pour la mobilité active du Canal de Lachine (AMACL), Mathieu Murphy-Perron, était ravi de cette intervention.

Ça démontre que, quand il y a un besoin et une volonté pour déneiger, ils sont très capables de le faire. S’ils l’ont pu ce matin, je ne vois pas pourquoi ils ne seraient pas capables de le faire à l’année», – Mathieu Murphy-Perron, porte-parole de l’AMACL

L’administration du maire Benoit Dorais attend toutefois le feu vert de Parcs Canada et celui du ministère de l’Environnement avant de pouvoir rendre accessible la piste cyclable durant l’hiver.

«Si c’était déneigé, on l’utiliserait à cent pour cent du temps durant l’année», a précisé un résident de Verdun.

Avec le grand achalandage sur la piste cyclable et la popularité grandissante du transport actif, le déneigement devient un besoin pour l’arrondissement, selon M. Vaillancourt.

D’ailleurs, tout de suite après l’opération, des gens sont venu marcher et promener leur chien sur le chemin dégagé.

En attente
En 2017, l’arrondissement Le Sud-Ouest avait entrepris un projet pilote de déneigement de 50 000$ sur une section d’un kilomètre entre la rue Richmond et la promenade Smith, en collaboration avec la ville-centre et Parcs Canada, qui gère le site. Les résultats sont encore attendus à ce jour.

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, avait pourtant déclaré vouloir faire le nécessaire pour que la piste cyclable puisse être praticable durant quatre saisons. Toutefois, les quelque 5000 cyclistes qui empruntent ce trajet de 19,1km doivent toujours s’en priver l’hiver.

M. Murphy-Perron souhaite que leurs moyens de pression fassent avancer le dossier et espère un changement pour l’an prochain.

On va continuer de revendiquer jusqu’au moment où l’ensemble de la piste cyclable sera déneigé et accessible pour tout le monde, même en hiver» – Mathieu Murphy-Perron

En attendant, les cyclistes sont forcés de rouler parmi les automobilistes dans les rues parfois encombrées, ce qui est dangereux.

Des réunions sont prévues avec Parcs Canada, les députés fédéraux et les responsables municipaux pour trouver une entente.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *