Actualités

La construction d’un centre de compostage dans Saint-Laurent adoptée par la Ville

La construction d’un centre de compostage dans Saint-Laurent adoptée par la Ville
Photo: Archives TC Media

Les élus montrealais ont adopté mardi matin une dépense de plus de 175M$ afin de construire un centre de compostage dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Elle sera soumise pour approbation finale au conseil d’agglomération ce jeudi.

Le règlement d’emprunt, qui permettra la construction et la gestion pendant cinq ans d’un centre de compostage prévu pour 2021 dans l’arrondissement de Saint-Laurent, a été approuvé par 35 élus et rejeté par 21 conseillers municipaux.

Lundi soir, les élus de l’opposition officielle ont réclamé à maintes reprises qu’une séance plénière de 90 minutes soi organisée ce mardi pour qu’ils puissent questionner les fonctionnaires avant que le règlement d’emprunt ne soit adopté. Or, l’administration de Projet Montréal n’a pas accédé à cette demande.

À l’instar de l’Association des municipalités de banlieue, qui a demandé lundi le report de l’octroi de ce contrat, le conseiller municipal dans Saint-Laurent et membre d’Ensemble Montréal, Francesco Miele, a déploré que ce projet fera gonfler le coût global de la construction des cinq centres de compostage prévus dans quatre sites de l’île de Montréal, qui inclut celui à venir dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

Évalué à 344M$ lorsque présenté en 2017, le coût de l’ensemble de ce projet de gestion des matières compostable a depuis gonflé de 70% pour atteindre 589M$. Une situation en partie attribuable au fait que le centre de compostage prévu dans Saint-Laurent sera plus grand que prévu initialement afin de pouvoir traiter quelque 50 000 tonnes de matières organiques par année.

Francesco Miele a par ailleurs critiqué la décision de l’administration municipale de prioriser la création à court terme d’un seul centre de compostage, remettant à plus tard les quatre autres prévus entre autres dans Lasalle et Montréal-Est.

«On est en train de nous faire voter à la pièce. C’est comme si on nous demande de construire un troisième étage avant d’avoir coulé les fondations. Ça n’a aucun sens», a lancé l’élu avant la reprise des travaux du conseil municipal mardi matin.

Lundi, le responsable des services aux citoyens, Jean-Francois Parenteau, avait rejeté les critiques de l’opposition officielle, disant que ce centre de compostage est nécessaire pour répondre au besoin actuel de traiter les matières organiques de la métropole sur l’île de Montréal et que les élus ont eu l’occasion d’être mis au fait des détails de ce projet.

«Ce n’est pas un nouveau projet. C’est un projet qui date de dix ans, qui est inscrit au [programme triennal d’immobilisations]. Maintenant, on est à l’étape de la réalisation», a-t-il affirmé, lundi, lors d’un point de presse à l’hôtel de ville.