Actualités
14:50 26 avril 2019 | mise à jour le: 29 avril 2019 à 14:11 temps de lecture: 3 minutes

Phase Flora entamée dans Lachine-Est

Phase Flora entamée dans Lachine-Est
Photo: GracieusetéLe projet immobilier VillaNova du secteur Lachine-Est continue d’aller de l’avant avec le début de la phase Flora, dont le chantier a commencé hier.

Les travaux d’excavation pour la phase Flora du projet immobilier VillaNova, situé à l’angle du boulevard Saint-Joseph et de l’avenue George-V, sont maintenant en marche. L’investissement de 75 M$ permettra l’éventuelle édification de trois tours à condos de dix étages, prévoyant 174 unités et un rez-de-chaussée commercial, qui devraient être habitables d’ici fin 2020.

«C’est un projet écoresponsable que l’on commence aujourd’hui, dans lequel nous avons investi beaucoup de temps et de passion, partage Didier Heckel, directeur planification et développement immobilier pour Développements Lachine Est. Nous y avons également intégré de la mobilité et avons adopté une pensée verte. On espère pouvoir continuer dans cette lancée.»

Même si les constructions sont bien loin d’être complétées, des acheteurs ont déjà mis la main sur 60% des unités en chantier.

«Ça fait longtemps qu’on regarde ce développement, mentionne Francine Bourdeau, future propriétaire sexagénaire d’un condo de Flora. Mon mari et moi avons choisi ce lieu près de l’eau pour passer le reste de nos jours. C’est une formule tout-en-un avec un espace de gym, de la restauration et des concepts écologiques.»

La phase Flora marquera la dernière étape du développement sur le terrain de l’ancienne usine Jenkins. Le permis de construction était l’unique pièce manquante puisque la décontamination du sol avait déjà été faite lors du déploiement des maisons de ville, déjà toutes vendues.

Services de proximité

Avec le potentiel de 4 000 nouveaux arrivants qu’offre VillaNova, les commerçants de la rue Notre-Dame pourraient bénéficier d’un plus grand trafic de clients. C’est d’ailleurs ce qu’en pense Alexandra Pagé, propriétaire de la boutique d’accessoires pour enfants Glup et présidente de l’Association Centre-Ville de Lachine, qui a souligné que le développement serait également profitable pour les nouveaux résidents puisqu’ils auront des commerces tout près.

En termes de mobilité, des vélos électriques et des véhicules Communauto seront mis à la disposition des résidents, en plus d’être à cinq minutes de marche de la gare du Canal et de voies cyclables.

«Si tout le monde s’oriente vers le transport de cette manière, c’est ce qui fera qu’à long terme l’arrondissement aura des dessertes plus fréquentes et qu’il ne sera plus nécessaire de posséder une voiture pour avoir accès aux services de proximité, indique le directeur du Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME), Jonathan Théorêt.»

La prochaine étape de VillaNova sera la phase Mittal, qui consistera à décontaminer le terrain au sud de Saint-Joseph, pour un nouveau développement immobilier. Selon ce qui sera trouvé dans les sols, les travaux pourraient coûter des dizaines de millions. Les systèmes d’aqueduc devront d’abord être construits par l’arrondissement avant que le promoteur puisse y mettre la main.

Articles similaires

Commentaires 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • monsieur madame tout le monde

    Envoyer des sexagénaires ou toute personne se déplacer en soi-disant ‘vélo’ électrique tient de la grande maladie, et de la maltraitance aux aînés. Ces engins sont excessivement dangereux à cause de la batterie au li-ion, en l’absence de suspension pour protéger sa stabilité, en plus de tuer les piétons qu’ils rencontrent. De plus les aînés n’ ont pas l’équilibre nécessaire pour rouler en ‘vélo’ et nécessitent un triporteur (scooter à trois roues, électrique ou pas ) dont la batterie, s’il en est, est sécurisée par sa carrosserie avec suspension.
    Rappelons qu’il y a deux ans la société BIXI a annulé tout projet de location de ‘vélos’ électriques tant ils sont dangereux.
    Avec ses ‘vélos’ électriques Projet Montréal et l’OBNL pseudo-écolo Vivre en Ville utilisent nos aînés québécois pour faire des expérimentations sur eux, sous la gouverne de soi-disant ONGs aux ramifications douteuses, au nom de certains ‘projets innovants’. Le soi-disant Pacte de soi-disant ‘transition’ est bel et bien sectaire et suicidaire.
    Quant à la présence de pistes cyclables dans ce développement résidentiel elles annoncent à quel point il sera bas de gamme et insignifiant en terme de densification urbaine. Rappelons la déconfiture qu’y a subit Projet Montréal dans son opposition à la venue du REM. Assurément son plan de soi-disant ‘ligne rose’ sera son cercueil.

    • Francine Bourdeau

      Désolé mon cher monsieur madame tout le monde… je suis peut-être une sexagénaire mais je peux facilement faire de la bicyclette, du ski nautique et je m’entraîne 3 à 4 fois semaine…probablement beaucoup plus en forme que vous! Je ne peux pas croire que des gens comme vous puisse faire ce genre de jugement.

    • Francine Bourdeau

      Désolé mon cher monsieur madame tout le monde… je suis peut-être une sexagénaire mais je peux facilement faire de la bicyclette, du ski nautique, de la course et je m’entraîne 3 à 4 fois semaine…probablement beaucoup plus en forme que vous! Je ne peux pas croire que des gens comme vous puisse faire ce genre de jugement.

      • monsieur madame tout le monde

        Les ‘vélos’ tuent et se tuent. Le casque de sécurité doit devenir obligatoire pour tous les cyclistes. Il s’agit du casque dit de moto, rond, qui couvre toute la tête: le front, le dessus. les côtés, l’arrière, au grand complet. Ipso facto le casque de course (‘vélocité’) en forme de citron percé sera défendu, car il n’offre pas de protection, étant conçu seulement pour augmenter le risque de catastrophe par la vitesse, à cause de son aérodynamisme. Que les ‘vélos’-éco-nationalistes de Projet Montréal entendent bien: c’est le casque en forme de citron percé (‘vélo’) qui est dangereux, et non pas le hijab, ni le foulard, ni la kippa, ni le turban ni aucun autre coiffure ou signe religieux. Combattons la loi 21.

      • monsieur madame tout le monde

        Les ‘vélos’ tuent et se tuent. Le casque de sécurité doit devenir obligatoire pour tous les cyclistes. Il s’agit du casque dit de moto, rond, qui couvre toute la tête: le front, le dessus. les côtés, l’arrière, au grand complet. Ipso facto le port du casque de course (‘vélocité’) en forme de citron percé sera interdit, car il n’offre pas de protection, étant conçu seulement pour augmenter le risque de catastrophe par la vitesse, à cause de son aérodynamisme. Que les ‘vélos’-pseudo-éco-nationalistes de Projet Montréal entendent bien: c’est le casque en forme de citron percé (‘vélo’) qui est dangereux, et non pas le hijab, ni le foulard, ni la kippa, ni le turban ni aucun autre coiffure ni signe religieux. Combattons la loi 21.