Actualités

Échanger entre passionnés à Lachine

Échanger entre passionnés à Lachine
Photo: Gracieuseté – Valentin VervondelL'an dernier dans le cadre des Promenades de Jane, 94 marches ont eu lieu dans la région du Grand Montréal, impliquant 2100 citoyens.

La programmation de la 11e édition des Promenades de Jane de la région du Grand Montréal prévoira des visites dans l’arrondissement de Lachine. Les résidents pourront se rassembler dès le premier weekend de mai durant cette marche sociale.

Comme chaque année, les promenades sont proposées par des résidents et organismes locaux qui désirent rencontrer d’autres passionnés de leur territoire et échanger sur les enjeux qui les préoccupent.

«Le but est de créer des conversations en marchant. Les citoyens en profitent pour sortir et discuter avec leurs voisins, qu’il s’agisse de sujets d’histoire ou encore de baseball», explique la chargée de projets et communications pour le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), Susie Larrivée.

Jusqu’à présent, deux marches ont été proposées pour l’arrondissement de Lachine. La première, intitulée «Sur les traces de la rivière Saint-Pierre d’antan», se tiendra le samedi 4 mai, dès 11h, et sera une rencontre à nature historique, traitant de l’histoire de la rivière Saint-Pierre.

La deuxième marche, «Lachine-Est: du patrimoine industriel à l’écoquartier de demain», aura lieu le dimanche 5 mai, à 15h, et aura comme thèmes de discussion la mobilité, l’architecture et la communauté.

Autant les marcheurs que les cyclistes pourront se joindre gratuitement à ces rassemblements et visiter les rues de l’arrondissement. Les inscriptions sont toujours ouvertes sur la plateforme web de l’événement pour ceux qui souhaiteraient faire la proposition de nouvelles promenades, les 3, 4 et 5 mai.

À l’échelle mondiale

Coordonné depuis 2009 par le CEUM, organisme à but non lucratif, l’événement est organisé par les citoyens qui ont à cœur leur secteur. Cette année, plus de 74 promenades sont offertes dans douze arrondissements et municipalités de Montréal. Joliette s’est également jointe au mouvement pour proposer des échanges dans ses rues.

«C’est un mouvement à l’échelle mondiale», ajoute Mme Larrivée. Ce dernier a été inspiré par l’ancienne urbaniste et activiste américaine Jane Jacobs, dont la vision du développement urbain était orientée vers la valorisation de l’expertise citoyenne et l’implication communautaire. Chaque année, plus de 200 villes à travers le monde participent au mouvement, qui vise à rendre hommage à son travail.

Pour plus d’infos
promenadesdejane.com