Actualités

Tendre la main aux élèves de première année à l’école Dalbé-Viau

Tendre la main aux élèves de première année à l’école Dalbé-Viau
Photo: GracieusetéAvec le succès de sa première année, le projet Les marraines et les parrains, qui vise à aider les élèves de première année du secondaire, se poursuivra l’an prochain à l’école Dalbé-Viau.

Un projet initiatique nommé Les marraines et les parrains a vu le jour à l’école secondaire Dalbé-Viau de Lachine. Des élèves de 4e et de 5e années accompagnaient les élèves de première année pour leur permettre de s’intégrer à leur nouveau milieu scolaire.

Une trentaine d’élèves de fin de deuxième cycle s’est présentée en début d’année aux nouveaux arrivés. Ils leur ont raconté leurs parcours, leur ont donné des conseils et les ont accompagnés afin qu’ils développement rapidement un sentiment d’appartenance envers leur nouvelle école.

«Ce ne sont pas tous les élèves de première année du secondaire qui en ont de besoin, mais certains ne connaissent personne et peuvent se sentir quelque peu perdus, indique Guilène Charles, animatrice à la vie spirituelle et d’engagement communautaire pour la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. En s’intégrant à leur milieu, les élèves s’y intéresseront davantage.»

La brigade organise régulièrement des activités parascolaires telles que des séances de jeux vidéo, des pratiques sportives ou encore des visionnements de films avec pop-corn.

En milieu d’année, ils font un suivi pour s’assurer que les élèves sont toujours à l’aise avec l’utilisation de leur agenda, par soucis d’efficacité scolaire.

Recrutement

Les élèves qui font partie du programme de parrainage ont été choisis l’année dernière afin d’être prêts pour la rentrée. L’organisme Tel-Jeunes est ensuite venu à deux reprises leur donner une formation pour leur apprendre leur rôle, à bien communiquer et à ne pas trop en prendre sur leurs épaules.

Le recrutement pour l’an prochain commencera dès que les examens de fin d’année seront terminés. Un comité formé de Mme Charles, d’un enseignant de première année ainsi que d’un autre de quatrième année, coordonne présentement le programme pour assurer son bon fonctionnement.

L’objectif pour l’an prochain serait d’avoir autant de filles que de garçons dans la formation des «marraines» et des «parrains». Un projet d’aide aux devoirs est également en développement.