Actualités

Dévouement récompensé pour une infirmière lachinoise

Dévouement récompensé pour une infirmière lachinoise
Photo: GracieusetéLa cérémonie des prix d’excellence s’est déroulée le 6 mai à l’Hôpital pour enfants de Montréal, où la Lachinoise Véronique Hurteau a été récompensée pour son leadership.

L’infirmière auxiliaire Véronique Hurteau a reçu le Prix d’excellence Isobel MacLeod pour son dévouement et son travail d’exception à l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

«J’étais un peu gênée de recevoir ce prix, dit humblement la Lachinoise de 34 ans. On travaille tous vraiment fort et chaque membre de l’équipe le mérite.»

Le domaine de la santé peut s’avérer rocambolesque et exige un travail de coopération hors pair, selon elle. Il est donc nécessaire d’être responsable et d’avoir le souci de la perfection pour donner le meilleur de soi-même.

En 2014, elle avait reçu le même prix d’excellence à l’Hôpital de Lachine, où elle a travaillé pendant huit ans auprès des adultes.

«De le recevoir à nouveau me prouve que je suis toujours à ma place, partage-t-elle. J’avais décidé de changer d’environnement pour me challenger et sortir de ma zone de confort. Maintenant, ça me donne le goût de me dépasser encore plus.»

Employée de l’Hôpital de Montréal pour enfants depuis un an et demi, elle fait partie d’une équipe volante dont le travail consiste à toucher à tout et à effectuer des tâches variées. «J’adore mon travail, car aucune journée n’est pareille, indique-t-elle. Je continue d’apprendre chaque jour.»

Donner le sourire

Malgré son succès dans le domaine de la santé, Véronique Hurteau n’avait pas toujours envisagé ce choix de carrière. Avant d’obtenir son diplôme d’études professionnelles en soins infirmiers auxiliaires, c’étaient les arts qui la faisaient vibrer.

Encore aujourd’hui, elle continue de partager sa créativité au travail. Lors de prises de sang, par exemple, elle peut se servir de livres ou bien de dessins pour divertir ses jeunes patients.

«Tout ce que je veux, c’est voir le sourire sur le visage d’un enfant, explique-t-elle. Quand tu sais que tu fais bien tes soins et que tu changes la journée, parfois la vie d’une famille, c’est le plus cadeau qui soit pour une infirmière.»

Afin de continuer à offrir le meilleur d’elle-même, Mme Hurteau envisage la possibilité de retourner aux études pour suivre une formation supérieure en soins infirmiers.