Actualités

Nouveau commandant de police pour Dorval et Pointe-Claire

Nouveau commandant de police pour Dorval et Pointe-Claire
Photo: Messager Lachine & Dorval - Olivier CroteauAutrefois lieutenant pour le poste de quartier de l’arrondissement du Sud-Ouest, Sylvain Malo a succédé à l’ancien commandant Marc-André Dorion au PDQ 5 de Pointe-Claire.

Un nouveau commandant est entré en fonction en avril au poste de quartier (PDQ) 5, qui dessert les populations de Dorval, de L’Île-Dorval et de Pointe-Claire. Avant sa récente nomination, Sylvain Malo a cumulé plus de vingt ans d’expérience pour le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Q:  Quel est votre parcours comme policier?

R: Au début de ma carrière, j’étais patrouilleur à Saint-Léonard. J’ai travaillé là pendant cinq ans puis je suis allé à Cartierville pendant quatre ans. C’est plus tard que j’ai eu un poste de sergent superviseur au PDQ de Côte-Saint-Luc. J’ai ensuite fait quelques années à Rivière-des-Prairies et à Pierrefonds, pour finalement devenir lieutenant dans l’arrondissement du Sud-Ouest, où j’ai passé les quatre dernières années.

Q: Qu’est-ce qui vous a motivé à postuler pour le poste de commandant?

R: Après quelques années à servir comme bras droit de commandant, j’ai eu le goût de progresser. C’était pour moi l’opportunité de continuer à apprendre et sortir de ma zone de confort. Un nouveau challenge. Mais j’aime surtout l’aspect de gestion de personnel. C’est quelque chose que j’ai toujours su faire. Je veux être le meilleur de moi-même et offrir aux autres un modèle sur lequel ils pourraient compter. Donner l’exemple est le plus important, selon moi, surtout dans le domaine de la sécurité publique.

Q: À quoi ressembleront vos prochaines semaines avec vos nouvelles fonctions?

R: Ce sera avant tout de connaître mon personnel et de créer des liens de confiance. Ce que je veux, c’est parvenir à mobiliser mon monde et les appuyer au mieux de mes aptitudes pour qu’ils accomplissent leur devoir. Je vis avec une philosophie de respect. Mon rôle est de commander, mais je veux rester accessible et m’impliquer autant que mes collègues.

Q: Quelle serait la clé du succès auprès de votre nouvelle équipe, selon vous?

R: La communication. Pour donner un sens aux tâches de chacun, il faut en expliquer les raisons et leur impact sur une communauté. Une fois ceci fait, il est plus simple d’offrir un service d’excellence aux citoyens à l’aide d’un personnel engagé et mobilisé.

Q: Pourquoi avoir choisi ce métier?

R: Je pourrais dire que c’est pour l’adrénaline, mais c’est surtout le besoin d’aider les gens qui m’anime depuis que je suis petit. Le sentiment de vouloir protéger et m’assurer que tout le monde est correct. Je voulais être enquêteur, mais j’ai vite réalisé que ce n’était pas pour moi. Ce que je voulais, c’était être près des gens et pouvoir diriger les troupes. De savoir que je peux faire la différence et changer des vies avec mon équipe, c’est ce qui me fait continuer tous les jours.

Q: Comment voyez-vous le territoire de Dorval et Pointe-Claire?

R: Il y a probablement moins de gros crimes ici. Les gens se connaissent et s’imprègnent de leur culture. Il faut leur offrir le bien-être et le sentiment de sécurité. Nous avons la responsabilité d’être présents pour eux et être à leur l’écoute. Plusieurs de nos agents communautaires s’impliquent également dans les écoles et auprès des personnes âgées. La prévention et la sensibilisation nous permettent de garder des liens serrés avec la population. Ce que nous voulons, c’est s’assurer que les résidents sont bien et qu’ils peuvent circuler sans crainte.

Q: Avez-vous des projets spéciaux à venir?

R: J’aimerais faire des consultations avec les résidents de nos deux quartiers pour les sonder et connaître leurs priorités locales. On a intérêt à les écouter et leur parler, car c’est cette ouverture de notre part qui nous permettra d’orienter nos actions dans la bonne direction.