Actualités

Bal des finissants: nouvelles tendances

Bal des finissants: nouvelles tendances
Photo: iStockphotoLe vendredi 21 juin marquera la fin de l’année scolaire des écoles de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

La fin des classes des écoles de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys est annoncée pour vendredi. Et qui dit fin de l’année scolaire, dit également bal des finissants. À l’occasion de cette grande étape pour plusieurs jeunes montréalais, de nouvelles tendances s’observent.

Depuis les dernières années, les décors choisis sont beaucoup plus personnalisés. Lorsqu’il invite des comités de bal pour leur présenter les options, le conseiller de 12 ans d’expérience chez Groupe Décoralium, Billy Dauphinais, constate que les étudiants sont à la recherche d’éléments spécifiques.

«Avant, c’étaient des forfaits tout compris, explique-t-il, mais maintenant, ils recherchent toujours quelque chose de différent jusque dans les modèles de tissus des tables et de leurs couleurs.»

Le style rustique chic, avec son bois robuste et son espace épuré, est tranquillement délaissé pour des éléments brillants, selon M. Dauphinais. Ce nouveau «chic moderne» amène notamment des lumières en centre de table.

En matière de musique, le conseiller observe des demandes de chansons populaires, mais également des anciens morceaux, tels que Cotton Eye Joe, de Rednex, et Man! I feel like a woman, de Shania Twain, qui rappellent les danses de jeunesse.

Innover

Le temps où l’objectif était de trouver le smoking le plus coloré et d’avoir la plus grande limousine est dépassé. Les jeunes cherchent plutôt à se distinguer avec une entrée remarquée.

«L’année dernière, j’en ai vu arriver en Jeep, en Mustang et même en motocross, révèle Billy Dauphinais. C’est devenu une espèce de défi d’être le plus original.»

Du côté vestimentaire, il remarque que ce sont généralement les couples qui recherchent une couleur particulière pour s’agencer. Les autres jeunes veulent surtout bouger, être divertis et avoir du plaisir.

Le conseiller ajoute que pour les années à venir, il pourrait y avoir un potentiel de développement sur le plan de la gastronomie. Ceux qui désirent innover auraient avantage à exploiter les repas, qui font rarement partie des priorités d’organisation. En effet, les quatre services actuels pourraient s’optimiser à cinq, puis être accompagnés de bouchées de type cocktail, pour faire différent.

Des desserts à l’image de l’emblème d’une école seraient une autre manière d’apporter une touche d’originalité à la soirée.

Implication étudiante

À l’école secondaire Dalbé-Viau de Lachine, un comité étudiant a été formé en début d’année pour permettre l’organisation et le financement du bal de fin d’année, qui aura lieu le 25 juin au Crowne Plaza de Montréal.

Une dizaine d’élèves ont amassé des fonds lors des fêtes de l’Halloween, de Noël et de la Saint-Valentin, ainsi que durant un lave-auto organisé à la fin de mai. Pour la mise en place de la salle, six autres élèves se sont impliqués pour prévoir les repas, la musique et les à-côtés, tels qu’une table à bombons.

«Ils ont travaillé vraiment fort pour planifier leur bal, indique Marie-Pier Le Bourdais, technicienne en loisirs à l’école Dalbé-Viau. La participation étudiante est importante pour que cette soirée soit vraiment à leur image.»

Des Prix Citron seront attribués à la fin du bal et il y aura le traditionnel couronnement du roi et de la reine de la soirée. En plus d’un espace Photobooth et de quelques surprises réservées aux élèves, la célébration sera pour eux une occasion de danser et de clore en beauté cette étape qu’est le secondaire.