Actualités

Nouvelles formes d’expression pour un artiste de Lachine

Nouvelles formes d’expression pour un artiste de Lachine
Photo: GracieusetéLors du Symposium international d’art contemporain de Guarda, au Portugal, en juin, Yvon Longpré a exposé ses sculptures réalisées sur place.

Le cuivre et les matériaux recyclés sont au cœur de l’exposition Sculpteur à Lachine, qui réunit une trentaine d’œuvres de l’artiste lachinois Yvon Longpré. On y retrouve notamment la série de sculptures aux formes humaines Les Exclus, représentant des personnages oubliés, négligés et éclopés.

«C’est un thème sur lequel j’aime me pencher, explique l’homme de 62 ans. Les souffrances et les questionnements sur la psychologie de la vie sont reflétés dans ces figures.»

L’une d’entre elles, La grande peur, illustre les peurs vis-à-vis de la maladie et de la mort. Les naufragés, quant à eux, relèvent les difficultés pouvant être rencontrées dans les relations de couples. D’autres réalisations mettent aussi en scène la colère des femmes face aux oppressions subies au fil des siècles.

Des sculptures géométriques abstraites et l’emploi de matériaux rarement utilisés, comme des lamelles d’acier provenant de balais mécaniques, feront également partie de sa collection.

Exploration
Autrefois spécialisé dans le travail du verre et la peinture, Yvon Longpré a récemment découvert les plaisirs de la sculpture. C’est un retour aux études en arts plastiques qui aura été responsable de sa nouvelle passion.

«C’est thérapeutique pour moi, partage-t-il. J’avais besoin de trouver quelque chose pour me stimuler et m’occuper, maintenant que je suis à la retraite. Cette pratique me permet d’explorer une certaine sensibilité et de travailler des sujets tordus.»

Depuis quatre ans, son emploi du temps est exclusivement consacré à cet art, qui lui permet de «s’investir davantage dans ses œuvres» et de découvrir de nouvelles formes d’expression.

S’il ne se détend pas devant l’une de ses toiles, M. Longpré cherche de matériaux inusités avec lesquels il pourra créer de nouvelles pièces. D’ailleurs, il leur donne maintenant une plus-value en les rendant utilitaires. «Mes personnages peuvent servir de chandelier ou bien de vide-poche», indique-t-il.

Partage
Avec l’expérience de plusieurs expositions, notamment une présence en juin au Symposium international d’art contemporain de Guarda, au Portugal, Yvon Longpré voit encore plusieurs possibilités artistiques pour les années à venir.

«Mon gros projet est de me reposer pour les prochaines semaines, plaisante-t-il, puis je compte me remettre à la sculpture par la suite.»

Son passage à l’international lui aura fait découvrir l’importance accordée à l’art sous toutes ses formes. En partageant sa collection à Lachine, il souhaite contribuer à l’ouverture du monde artistique local, qu’il qualifie de «stimulant et nécessaire» pour toute communauté.

Jusqu’au dimanche 18 août, à la salle d’exposition de l’Entrepôt (2901, boulevard Saint-Joseph, à Lachine). Ouvert les vendredis, de 18h à 21h, et les samedis et dimanches de 12h à 17h. Entrée gratuite.