Actualités

Fermeture sur la piste cyclable du canal de Lachine: un an de détour

Fermeture sur la piste cyclable du canal de Lachine: un an de détour
Photo: Messager Lachine & Dorval – Olivier CroteauLes travaux sur la piste du canal de Lachine, prévus jusqu’en juin 2020, forceront des milliers de cyclistes à contourner le tronçon sur plus de 11 kilomètres.

La fermeture d’un tronçon de la piste cyclable du canal de Lachine force ses utilisateurs à faire un important détour de 11 km. Les travaux prévus jusqu’à l’été prochain visent à refaire les murs du côté nord, entre les ponts Lafleur et Angrignon.

Durant cette période, les berges et la piste seront occupées sur 1900 mètres par la machinerie qui circulera abondamment dans le secteur.

«Nous demandons aux utilisateurs de faire preuve de prudence et de respecter les fermetures et la signalisation existantes dans toutes les zones de travaux le long du canal de Lachine», a prévenu Parcs Canada.

La gestionnaire du site a publié une carte présentant le nouveau tracé pour éviter le chantier de façon sécuritaire. Des panneaux ont été également installés afin de rediriger les cyclistes vers la piste Les Berges, le long du boulevard LaSalle, ainsi que celle qui longe le boulevard Champlain.

Mécontentement

Bien que les réparations doivent être faites, l’annonce de vendredi a aussitôt suscité la grogne. Les membres de l’Association pour la mobilité active du canal de Lachine (AMACL) reprochent à Parcs Canada d’avoir décidé de fermer le tronçon sans avoir d’abord consulté la population.

«Ça nous déçoit énormément, partage Mathieu Murphy-Perron, cofondateur de l’AMACL. De plus, les dirigeants de Parcs Canada sont les seuls à penser qu’il s’agit d’une solution logique que d’imposer un aussi gros détour pour une portion aussi minime.»

Plusieurs citoyens se sont déjà mobilisés sur les réseaux sociaux au sujet de cette fermeture sur la piste du canal de Lachine. Ceux-ci ont eux-mêmes proposé de nouveaux parcours à suivre, qui seraient d’une distance inférieure à 2 km.

Il est essentiel, selon M. Murphy-Perron, de conserver l’accès à cette piste de 14 km empruntée annuellement par plus de 10 000 cyclistes. Ceux-ci continuent d’ailleurs de militer pour qu’elle soit déneigée en hiver. Son entretien actuel est pris en charge du 15 avril au 15 novembre.

Mal nécessaire

La mairesse d’arrondissement Maja Vodanovic estime quant à elle que les réparations permettront de conserver la piste pour les années futures.

«Les murs doivent être réparés, souligne-t-elle. Une chance que [Parcs Canada] le fait, sinon nous n’aurions pas de piste. C’est dommage pour l’instant, mais c’est nécessaire pour garder une belle voie à long terme.»

Des alternatives plus rapides existent, mais qui sont toutefois plus dangereuses selon la mairesse. Elle estime que les cyclistes qui décideraient de contourner par la rue Saint-Patrick pourraient emprunter les trottoirs, mais cela serait moins sécuritaire que le détour proposé.

«Le chemin passe par des rails, indique Mme Vodanovic. S’il pleut ou bien s’il neige, cela peut devenir glissant. Il faut rester très prudent.»

Elle déconseille également de passer vers le Nord pour s’aventurer près des tunnels et échangeurs.

Les travaux entamés sur la piste lundi s’étaleront jusqu’en juin 2020.

En collaboration avec Zacharie Goudreault