Actualités

Nouvel IRM pour animaux au Centre vétérinaire DMV de Lachine

Nouvel IRM pour animaux au Centre vétérinaire DMV de Lachine
Photo: GracieusetéLes docteurs Hugo Joly et Kate Alexander du Centre vétérinaire DMV de Lachine profitent maintenant du système d’imagerie par résonnance magnétique Ingenia 1,5T pour une meilleure analyse des lésions internes de leurs patients.

 

La récente acquisition d’une machine d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) plus performante permet à l’équipe du Centre vétérinaire DMV de Lachine de devenir la première référence privée de la province à offrir cette technologie.

L’investissement de 1,3 M$ permettra de déceler plus aisément les cas de lésions internes chez les patients admis au centre. «En arrivant à mieux les cibler, nous pouvons offrir un meilleur service aux animaux, indique le vétérinaire et radiologiste Hugo Joly. Nous écartons un plus gros nombre de possibilités et sommes ainsi plus précis.»

Depuis juillet, sa collègue Dre Kate Alexander et lui profitent d’images plus claires pour analyser les maladies du système nerveux. Ils peuvent ainsi observer le cerveau et la moelle épinière, chose que la plupart des vétérinaires du secteur public ne seraient pas en mesure de faire.

«Les professionnels en font beaucoup dans leur clinique, précise celui qui œuvre au centre depuis 18 ans. Ils nous envoient ensuite, au privé, les cas plus poussés lorsqu’ils sont à court de ressources.»

Fonctionnement

Le mouvement des protons, ces particules du noyau d’un atome, crée l’énergie suffisante au balayage par scan de l’anatomie. «C’est une façon d’interroger les tissus, illustre Dr Joly. Le scan donne une meilleure résolution des petits détails, comme sur l’extrémité d’un os.»

Par exemple, des convulsions peuvent être causées par un changement métabolique ou une hernie discale. Dans un tel cas, la résonnance magnétique permettrait de voir le disque atteint en plus des lésions occasionnées.

Lors d’une procédure d’IRM, l’animal doit rester immobile environ une heure sous anesthésie générale. Bien que beaucoup plus longue qu’une analyse par rayons X, qui dure en moyenne une trentaine de secondes, elle demeure nettement plus précise.

Les soins médicaux animaliers sont de nos jours d’une importance capitale, selon Dr Joly. «Notre relation avec les animaux est de plus en plus reconnue, soulève-t-il. Ce sont des amis, des membres de la famille. Il faut les respecter, car eux aussi, bien qu’ils ne parlent pas, désirent des soins.»

Il exerce son métier pour continuer de veiller à la santé des patients et de faire la différence dans la vie des familles.

Fêtant sa 26e année d’existence cette année, le Centre vétérinaire DMV compte 220 employés et peut accueillir jusqu’à 200 patients pour les soins et 70 admissions pour l’hospitalisation, 24 heures sur 24.