Actualités

Opération de nettoyage du fleuve dans l’arrondissement de Lachine

Opération de nettoyage du fleuve dans l’arrondissement de Lachine
Photo: Gracieuseté - GRAMEEn octobre, le travail de la plongeuse Nathalie Lasselin et de Mission 100 tonnes, coordonné par le GRAME, avait permis de ramasser entre 700 et 800 livres de déchets jonchant le fleuve Saint-Laurent.

Une équipe de plongeurs dirigée par l’exploratrice et cinéaste sous-marine Nathalie Lasselin tenteront de purifier le fleuve Saint-Laurent, aux abords de Lachine. En tout, 1000 livres de déchets seront recueillis durant l’Opération Nettoyage 360 degrés.

L’initiative coordonnée par le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME) impliquera quelque 200 personnes les 14 et 15 septembre. «C’est la première fois qu’on fait quelque chose de cette envergure à Lachine, précise le directeur, Jonathan Théorêt. Il faut que les gens se réapproprient les rives. L’eau est notre ressource vitale. Elle a été trop longtemps négligée. Nous devons lui donner un coup d’amour maintenant pour la conserver, et véhiculer un message clair à la communauté : fini les polluants.»

Le cours d’eau sera ratissé en surface comme en profondeur, entre le quai de Lachine et la Marina d’escale. L’an dernier. Deux opérations, en mai et octobre, avaient permis de récolter près de 800 libres de débris.

«On a retrouvé des vélos, des bouteilles et des matériaux de plastique et de métal. Cette année, nous visons plus d’une tonne», espère M. Théorêt.

Une équipe de kayakistes s’occupera de la cueillette en surface alors que, sur les berges, des membres du projet Mission 100 tonnes mettront l’épaule à la roue pour continuer à s’investir dans la réduction du niveau de substances toxiques des océans.

24 heures sous l’eau

Au cours du nettoyage, Nathalie Lasselin effectuera une plongée de 24 heures. Elle sera munie de dispositifs lui permettant de communiquer avec le reste de son escouade en temps réel. Son travail sera retransmis sur des écrans sur le site. Des documentaires axés sur la protection maritime seront également projetés.

«C’est une fierté pour nous de contribuer à cette brigade, partage Jonathan Théorêt. Ceux qui s’impliquent à ramasser les déchets dans leur quotidien sensibilisent davantage les gens qui les entourent à ne pas en jeter. Voir des images-chocs, ça peut changer des vies.»

Par ailleurs, une voiture ayant été aperçue par la plongeuse pourrait être ramenée à la surface. De la machinerie de remorquage sera sur place durant le week-end pour repêcher le véhicule dont on ignore la provenance.

La sécurité de l’Opération Nettoyage 360 degrés sera assurée par les sauveteurs de la Garde côtière.