Actualités
08:04 18 septembre 2019 | mise à jour le: 18 septembre 2019 à 08:04 temps de lecture: 3 minutes

Fin d’une époque pour le Club Lions Lachine

Fin d’une époque pour le Club Lions Lachine
Photo: Messager Lachine & Dorval - Olivier CroteauAu service des résidents depuis 1946, le Club Lions Lachine a mis fin à ses activités en juin.

Après 73 années d’aide auprès de résidents dans le besoin, le Club Lions Lachine a dû mettre la clé sous la porte cet été, faute de financement et de relève.

Sans bénévoles et avec des membres dont la moyenne d’âge est de 65 ans, l’organisation du club, qui avait comme mission principale d’aider les gens atteints de problèmes de vue, est devenue incapable de continuer.

«C’est vraiment dommage, partage l’ancienne secrétaire et trésorière, Célyne Pilon. Nous avons perdu notre première source de revenus, lorsque le Bingo a arrêté de nous financer. Nous avons également perdu notre relève. À un moment donné, on manquait d’énergie. On a donc décidé de fermer.»

Depuis sa fondation en 1946, le club couvrait principalement les territoires de Lachine et de Dorval, ainsi qu’une partie de l’arrondissement de LaSalle. Leur soutien financier permettait entre autres l’achat de fauteuils roulants, la location d’autobus pour handicapés et l’organisation de diverses activités.

Lorsque des demandes d’aide de résidents étaient placées, les membres pouvaient également fournir des lunettes, des cartes-cadeaux ou des dons monétaires.

À la fin juin, seulement quatre bénévoles étaient toujours en service. Les derniers fonds restants ont été distribués à des organismes locaux.

Importance sociale

Pour Mme Pilon, la présence d’un organisme tel que le Club Lions au sein d’une communauté est d’une importance cruciale.

«Les gens qui ont un bas revenu peuvent avoir besoin d’aide, indique la retraitée de 68 ans. Certains parents n’ont pas les moyens de payer des lunettes à leurs enfants. Même pour les personnes âgées, leurs pensions peuvent être minces avec le coût de la vie qui augmente.»

Ayant elle-même eu recours aux services du club à un certain moment de sa vie, elle est consciente de leur impact.

«Mon fils avait besoin de lunettes et j’étais monoparentale, à l’époque, a-t-elle révélé. J’ai écrit une lettre aux Lions et ils m’ont tout de suite aidé à payer une paire. Je me suis dit que le jour où je serais capable d’aider à mon tour, je le ferais.»

En plus de redonner au suivant depuis 2005, Mme Pilon a constaté que les interventions du Club Lions permettaient d’apporter de la joie et de solidifier les liens sociaux. Deux choses qu’elle considère de mise dans une communauté.

Aujourd’hui, Célyne Pilon et les anciens membres du club continuent de s’impliquer à titre de bénévoles au sein de divers organismes.

Club Lions

S’étendant bien au-delà du territoire lachinois, le Lions Clubs International, fondé en 1917, compte plus de 47 000 regroupements à travers le monde. Chaque année, plus de 1,4 million d’hommes et de femmes se mobilisent dans 200 pays et territoires afin d’offrir leur temps dans le but de répondre aux problèmes de leur localité.

Articles similaires