Actualités
11:42 18 février 2020 | mise à jour le: 18 février 2020 à 11:42 temps de lecture: 3 minutes

Adopter un arbre dans le Sud-Ouest

Adopter un arbre dans le Sud-Ouest
Photo: Voix Pop–Pablo OrtizTout près du parc de Griffintown St.Ann, non loin de l’ancienne cathédrale irlandaise, des arbres pourraient être plantés suggère Louise Poulin, l’instigatrice du projet.

La crise climatique exhorte une aînée de 83 ans à proposer l’adoption d’un arbre. Elle suggère que l’arrondissement Le Sud-Ouest puisse planter cinq îlots de forêt en autant d’années.

Mme Poulin a identifié différents sites qui pourraient accueillir ces boisés de 100 à 200 arbres, dont le parc des Cordonniers à Saint-Henri, ou d’autres à Pointe-Saint-Charles, Petite-Bourgogne ou Griffintown.

«Il faut diversifier les essences et pas seulement s’en tenir aux érables ou aux frênes», dit-elle d’un ton déterminé.

Le projet vise à réduire les gaz à effet de serre (GES) tout en suscitant l’engagement des citoyens, des promoteurs immobiliers et des marchands. «On pourrait créer un groupe de gens intéressés à adopter un arbre près de chez eux, c’est-à-dire, en prendre soin et le voir grandir», explique-t-elle.

Coûts

Les coûts du projet pourraient être absorbés grâce à différentes subventions des gouvernements ainsi que par des sources privées. «On inciterait les citoyens à acheter un arbre au coût d’environ 50$ de façon à les mobiliser davantage, suggère-t-elle. Chacun développerait ainsi un sentiment d’appartenance à la communauté.»

L’installation d’un panneau publicitaire aux abords des îlots de forêts permettrait aussi d’aller chercher une autre source de revenus.

L’ancienne comédienne, chroniqueuse et rédactrice publicitaire a présenté son projet lors de la récente séance du conseil de l’arrondissement. «Je n’ai pas de temps à perdre, affirme Mme Poulin, et la planète non plus.»

Son projet a été soumis par écrit à cinq organismes, dont Éco Quartier, Pro-vert, le YMCA de Pointe-Saint-Charles et l’association Les amis du parc Angrignon. Tous lui ont signifié leur appui.

«C’est un projet sensé et crédible, à condition que tous s’impliquent», dit Serge Turgeon, le coordonnateur de Canal Bleu qui organise des corvées de propreté dans le Sud-Ouest. M. Turgeon a souligné le leadership de la dame dans ce dossier.

De son côté, Pascale Fleury, la coordonnatrice d’Eco-Quartier du Sud-Ouest, accueille favorablement l’implantation de boisés. «Cela fait partie de notre mission de soutenir les citoyens. On accueille avec bonheur l’idée d’un comité sur les boisés», a-t-elle dit.

Enfin, l’octogénaire espère la réalisation de son projet dans le Sud-Ouest et éventuellement dans d’autres arrondissements de Montréal.

1000

Nombre d’arbres qui pourraient être plantés d’ici cinq ans dans Le Sud-Ouest. Notons que la présence d’un seul arbre mature fournit l’oxygène nécessaire pour quatre personnes. Les bienfaits des arbres sont connus pour la santé, dont une diminution de stress et une augmentation de la concentration.

Plus d’infos: louise.poulin36@gmail.com

Articles similaires